Voyages et immigration – l’Aéroport international Houari Boumediene d’Alger a été classé troisième meilleur aéroport d’Afrique en 2015 après un vote effectué auprès des passagers. Néanmoins, il y a plusieurs services manquants.

Advertisement

L’aéroport international Houari Boumediene est situé dans la commune de Dar el Beida à Alger. Il possède une capacité d’accueil de pas moins de 22 millions de passagers par an, ce qui fait de lui l’aéroport algérien le plus important. Il est également desservi  par plus de 25 compagnies de transport aérien avant l’arrivée de la pandémie mondiale. Rappelons que la situation sanitaire en Algérie a été à l’origine de la fermeture de toutes les frontières. Sept pays seulement sont concernés par une ouverture partielle de celles-ci au mois de juin 2021.

Malgré son importance et sa grande capacité d’accueil, plusieurs manques peuvent être relevés. Voici une liste récapitulative dequelques services qui ne sont pas effectués à Houari Boumediene :

  • L’aéroport d’Alger est l’un des seuls au monde à ne pas proposer une connexion Wifi gratuite, ce qui est très utile pour les passagers qui viennent d’atterrir sur le sol algérien pour informer leurs familles de leur arrivée par exemple. Les voyageurs sont, de ce fait, contraints de trouver un autre moyen d’accès à Internet.
  • L’enregistrement en ligne ne s’effectue pas à l’aéroport algérois, même pour les compagnies qui proposent le service. Les voyageurs font leurs enregistrements uniquement sur place.
  • La vérification automatique des passeports n’est également pas possible malgré le passage au passeport biométrique.
  • L’embarquement des personnes ayant acheté des billets de première classe ne diffère pas de celui des autres passagers. L’avantage de l’embarquement en priorité pour la classe Business est souvent proposés par d’autres compagnies aériennes.
  • L’aéroport d’Alger ne dispose pas d’un site internet fiable où les passagers pourront suivre le cours des départs et des arrivées ou bien l’évolution d’un vol particulier contrairement à plusieurs autres aéroports du monde.
  • L’orientation des clients au sein de l’aéroport laisse aussi à désirer. Pas d’information sur le transport, les bus, la location de voiture, les plans…
  • Un seul parking est mis à la disposition des voyageurs. Celui-ci n’est pas divisé en catégories mais accueille à la fois tous les véhicules arrivants.

Lire également : Vols vers l’Algérie : voici le programme complet de la semaine prochaine (18-24 septembre)  

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici