Voyages et immigration – Un passager malade a fait l’objet, ce lundi 24 janvier, d’un traitement pour le moins honteux de la part de la compagnie aérienne nationale, Air Algérie.

Advertisement

Air Algérie enchaîne les scandales depuis la reprise partielle de ses vols internationaux en juin dernier. La compagnie nationale fait ainsi l’objet de vives critiques de la part de la diaspora par rapport à ses prix. Sur la ligne Paris-Alger, il faut ainsi débourser 500 euros en moyenne pour un billet en aller simple.

En plus des prix des billets, plusieurs passagers dénoncent également certaines pratiques arbitraires dont ils font l’objet au niveau des aéroports algériens. Le député Abdelouahab Yagoubi a d’ailleurs déjà soulevé cette question en décembre dernier.« De nombreux voyageurs se sont vu refuser l’embarquement sous de faux prétextes (…) par exemple l’absence d’une troisième dose (de vaccin, ndlr)), et d’autres arguments infondés », avait-il dénoncé.

L’incroyable traitement d’Air Algérie pour un passager malade

Dans ce contexte, Air Algérie suscite de nouveau le scandale suite au traitement qu’elle a infligé à un passager malade. L’affaire a largement circulé sur les réseaux sociaux après sa révélation par une proche du voyageur concerné, en l’occurrence sa fille. Selon cette dernière, le passager en question est dans un état de santé fragile et nécessite de respirer grâce à un appareil médical qui doit être alimenté en permanence en bouteilles d’oxygène.

« Nous étions venus à l’aéroport moi et mon frère pour commander les bouteilles d’oxygène, Air Algérie nous a confirmé notre commande et tout semblait bien aller », relate la fille du concerné. « Aujourd’hui, lorsque nous sommes allés au guichet d’Air Algérie pour demander les bouteilles, on nous a dit qu’on ne les avait pas commandées. Nous avons affirmé que si et, après vérification avec le responsable, il nous a confirmé que nous avions bien commandé les bouteilles », a-t-elle ajouté.

Les soucis commencent ensuite lors de l’embarquement. « Mon père est monté dans l’avion en chaise roulante, il était assisté mais nous sommes restés, moi, ma sœur et mon frère à attendre de monter avec les autres passagers », dit la même interlocutrice. « Quand nous sommes arrivés dans l’avion, nous avons trouvé que nos sièges étaient occupés par d’autres personnes, et il n’y avait pas de bouteilles d’oxygène » a-t-elle détaillé.

« Nous sommes descendus pour aller faire une réclamation, on nous a enfermés dans l’aéroport pour qu’on ne puisse pas rejoindre ma sœur dans l’avion. Le responsable d’escale d’Air Algérie est introuvable, il a disparu. Ils nous ont menti et nous demandent de signer une décharge pour pouvoir embarquer mon père dans l’avion », a-t-elle dénoncé.

Cette famille de passagers a finalement dû se résigner à rebrousser chemin faute de pouvoir obtenir les bouteilles d’oxygène nécessaires à leur père malade.

Lire également : Voyages avec de faux tests PCR : graves révélations d’un responsable

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici