Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Actualité

Algérie – Importation de véhicules d’occasion : des frais de 2500 euros appliqués ?

Published

on

importation véhicules occasion Algérie

Immigration – Algérie Visas et VoyagesAprès l’autorisation de l’importation de véhicules d’occasion en Algérie, les autorités ont annoncé de nouvelles instructions pour encadrer cette activité automobile. Ces nouvelles règles seront appliquées après la publication d’un décret qui est actuellement en préparation. Selon le média généraliste arabophone Echorouk, il n’y a aucune contrainte concernant le pays de provenance du véhicule, mais la procédure d’importation doit respecter les conditions légales et réglementaires édictées par les autorités algériennes.

Il est possible d’importer des voitures d’occasion en Algérie en provenance de la Tunisie, de la Libye, du Mali et d’autres pays européens et asiatiques, tout en respectant les conditions préétablies par les autorités. En termes de droits de douane, le taux appliqué sur les voitures d’occasion importées est compris entre 20% et 25% de la valeur de la voiture. Par exemple, si une voiture d’occasion vaut 10 000 euros, son importation entraînera des frais variant entre 2 000 et 2 500 euros.

Importation de véhicules d’occasion en Algérie : c’est le taux de change officiel qui sera utilisé pour le calcul des frais

Il est important de noter que la valeur des redevances est calculée en fonction du taux de change officiel et non du taux du marché parallèle. Ainsi, les frais de douane pour une voiture d’une valeur de 10 000 euros à l’étranger devront osciller entre 29 et 36 millions de centimes algériens, selon une source proche du ministère de l’Industrie.

En somme, l’importation de voitures d’occasion en Algérie est désormais autorisée, mais les autorités ont mis en place des règles pour encadrer cette activité. Il n’y a pas de restriction de provenance pour les véhicules, mais les importateurs doivent respecter les conditions légales et réglementaires édictées par les autorités. Les droits de douane appliqués sont compris entre 20% et 25% de la valeur de la voiture.

 

 

Lire également :

Coup de théâtre : une grosse embrouille aurait éclaté entre un pilote de la compagnie aérienne nationale Air Algérie et un mécanicien !

Trending