Algérie – « Aucune honte » : un phénomène fortement répandu à Tizi Ouzou intrigue un vacancier (Vidéo)

Tizi Ouzou

Immigration – Algérie visas et voyages   La ville de Tizi Ouzou, nichée au cœur de la magnifique région de Kabylie en Algérie, est actuellement au centre d’une discussion animée, suscitée par un phénomène culturellement intéressant, mais controversé. Un vacancier qui a récemment visité cette ville a été intrigué par un aspect de sa vie quotidienne et a partagé ses observations sur les réseaux sociaux, provoquant ainsi des réactions diverses.

Dans une vidéo devenue virale, le vacancier exprime son étonnement face à une pratique répandue parmi les transporteurs privés de Tizi Ouzou. Il souligne que ces transporteurs diffusent de la musique à un volume élevé à l’intérieur de leurs véhicules, sans se soucier des paroles parfois déplacées qui peuvent être entendues par les passagers et les passantes. En légende de sa publication, il écrit avec indignation : « Aucune honte, ils mettent de la musique à fond, sans prendre en compte le fait que certaines paroles puissent être déplacées ».

Ce vacancier, qui a choisi de partager son expérience en ligne, n’a pas tardé à attirer l’attention d’un large public. Certains internautes le soutiennent fermement, affirmant que cette pratique constitue un manque de respect envers les passagers et la décence publique. Ils estiment que l’environnement sonore au sein des transports en commun devrait être agréable pour tous, sans exposer les passagers à des paroles offensantes ou inappropriées.

Cependant, comme toute question controversée, il y a aussi des voix discordantes dans ce débat. Certains internautes, probablement habitants de Tizi Ouzou ou défenseurs de cette tradition, soutiennent que les conducteurs de bus ont le droit de choisir la musique diffusée dans leurs véhicules. Selon eux, cette pratique est devenue une partie intégrante de la culture locale, ajoutant une touche de vitalité et de dynamisme à l’atmosphère quotidienne.

@dnalgerie

♬ son original – Algérie vidéos

Dans un autre contexte, un récent voyage en Algérie a mis en exergue les divergences culturelles et les débats qui en découlent, lorsqu’un couple de touristes étrangers a exprimé leur enthousiasme d’avoir pu déguster de la bière et arborer des bikinis dans certaines régions du pays. Ce qui aurait pu paraître anodin dans d’autres circonstances a engendré une réaction passionnée et polarisée en Algérie, mettant en lumière la tension entre modernité et traditions profondément enracinées.

Au cours de leur séjour à Alger, un couple de touristes britanniques a rencontré des difficultés pour dénicher de la bière. Cependant, lorsqu’ils se sont dirigés vers Bejaia, ils ont aisément trouvé ce qu’ils cherchaient. L’expression de joie de l’homme quant à sa capacité de consommer de la bière en Algérie a attiré une attention considérable. De la même manière, la femme du couple a partagé sa satisfaction d’avoir pu porter un bikini sur une plage privée à Bejaia. Cette expérience lui avait été refusée précédemment à Jijel, où elle avait été contrainte de nager en chemisier en raison de certaines restrictions en vigueur.

Toutefois, ces commentaires spontanés ont rapidement déclenché un débat passionné sur les réseaux sociaux. Les critiques se sont multipliées, certaines personnes blâmant les touristes pour leur manque de considération envers les valeurs et les coutumes locales. Pour beaucoup, l’idée de consommer de la bière et de porter des bikinis en public va à l’encontre des normes traditionnelles et religieuses qui ont façonné la société algérienne pendant des générations.

Lire également :

France : des familles algériennes dans l’embarras à cause de deux grosses firmes internationales