Voyages et immigration – Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19, s’est exprimé sur la probabilité d’une nouvelle fermeture des frontières en Algérie.

Advertisement

La pandémie de Covid-19 continue de sévir dans le monde, et plus particulièrement en Europe qui est la principale destination des voyageurs algériens. Ainsi, après une baisse significative des contaminations dans le pays, le nombre de cas positifs est de nouveau reparti à la avant-hier vendredi.

Selon le bilan publié par le ministère de la santé, l’Algérie a en effet enregistré 110 nouveaux cas positifs vendredi 29 octobre. Il est à noter que c’est la première fois que les chiffres dépassent la barre des 100 cas depuis le 11 octobre dernier.

Dans ce sens, nombre de spécialistes craignent désormais une quatrième vague du virus, qui pourrait arriver d’ici les prochaines semaines en Algérie. Le ministre de la santé Abderrahmane Benbouzid a d’ailleurs mis en garde contre ce risque il y a quelques jours. « Le Covid n’est pas encore parti », avait-il prévenu.

Le premier responsable du secteur de la santé avait notamment mis en avant le très faible taux de vaccination actuel. Selon ses déclarations, il y aurait ainsi seulement 10,7 millions d’algériens qui bénéficient d’un schéma vaccinal complet. On est donc encore loin du taux de 70% de vaccination qui permettra d’atteindre une immunité collective.

Vers une nouvelle fermeture des frontières en Algérie ?

Dans ce contexte, la question d’une nouvelle fermeture des frontières de l’Algérie se pose de nouveau face au risque d’une nouvelle vague de la maladie. Il faut rappeler que le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid avait déclaré mercredi dernier que l’ouverture totale n’était pas encore à l’ordre du jour. « L’Algérie n’est pas une île. Si on ouvre la voie aux avions et qu’on va vers l’ouverture des frontières, cela peut constituer un danger, car des gens vont et viennent et peuvent amener le virus », avait-il dit.

De son côté, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique chargé du suivi de la pandémie de Covid-19 au niveau national, s’est également exprimé sur la possibilité d’une nouvelle fermeture des frontières de l’Algérie.

« L’ouverture des frontières n’est pas une cause majeure d’une reprise épidémique en Algérie. Les arrivants potentiels sont totalement vaccinés. Aussi, n’oublions pas que les statistiques qu’on avait faites l’année dernière ont montré que les personnes venant de l’étranger et porteuses du virus représentaient seulement quelques cas », a déclaré le même spécialiste, cité par le média spécialisé Visa Algérie.

Une nouvelle fermeture des frontières n’est donc pas à prévoir, estime le Dr Bekkat Berkani, pour qui des mesures doivent plutôt être prises au niveau interne. « La vaccination en Algérie n’est pas bien avancée et les mesures barrières ne sont plus respectées. Tout le monde s’est laissé croire que la pandémie est derrière nous », a-t-il déploré.« Il ne faut pas s’étonner dès lors qu’il y ait une reprise des contaminations et une éventuelle 4e vague », prévient le même spécialiste.

Lire également : Vols France-Algérie : une nouvelle donnée bouleverse le programme

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici