Voyages et immigration – La compagnie de transport aérien belge TUI Fly a continué de vendre des billets pour des vols à destination de l’Algérie juste avant de les annuler par la suite.

Advertisement

Les frontières aériennes algériennes sont partiellement ouvertes depuis maintenant quatre mois à sept pays. Une augmentation du nombre des vols commerciaux vers les pays concernés a été effectuée le 28 août dernier. Il s’agit notamment de la France, avec 48 vols assurés chaque semaine, de l’Espagne avec 4 vols hebdomadaires, de la Turquie avec 4 vols également, de la Tunisie, l’Allemagne, la Russie et l’Italie avec deux vols par semaine pour chacune. Ce qui fait un total de 64 vols.

La compagnie nationale Air Algérie assure la moitié des liaisons tandis que les différentes compagnies étrangères assurent l’autre moitié en vertu du principe de réciprocité. À cause d’une confusion entre le programme annuel assuré par la compagnie TUI Fly avant l’arrivée de la pandémie mondiale et celui mis en pratique dans le cadre de la réouverture des frontières, plusieurs clients ont reçu des messages d’annulation après l’achat de leurs billets d’avion pour le mois de novembre prochain. Le problème est actuellement résolu car ledit programme est prolongé et englobe désormais le mois de novembre.

Annulation des vols TUI Fly vers l’Algérie : des explications ont été apportées

Bien que la Belgique ne figure pas dans la liste des pays concernés par la réouverture partielle des frontières algériennes, la compagnie TUI Fly a continué de vendre ses billets pour des vols en octobre vers l’Algérie à des prix assez élevés. Ceux-ci ont ensuite été annulés à l’approche de la date du départ car le transporteur ne possède pas d’autorisation de la part du gouvernement algérien pour reprendre ses activités sur la ligne Bruxelles-Alger. Ce qui a suscité de la colère chez les clients ainsi que plusieurs critiques envers Tui Fly.

Pour sa défense, le porte parole de la compagnie citée précédemment s’est exprimé sur la question des annulations des vols pour l’Algérie. « Il y a peu de perspectives de réouverture des frontières de l’Algérie avec la Belgique. Par conséquent, nous appliquons un délai de rétractation de 4 semaines. Les vols restent en vente car cette route est traditionnellement caractérisée par des réservations de dernière minute et l’impact sur nos clients est donc limité » a-t-il déclaré. « Nous espérons que l’Algérie ajoutera bientôt la Belgique à sa liste de pays « sûrs », ce qui stimulerait le trafic aérien. Nous suivons la situation de près. » a-t-il ajouté.

Lire également : Visas pour les Algériens : l’ambassadeur de France convoqué par le ministère des affaires étrangères

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici