BAC 2023 en Algérie : une technique de triche laisse sans voix un Algérien de France (Vidéo)

BAC 2023 Algérie

Immigration –  Algérie visas et voyages Une technique de triche que comptent utiliser des candidats au BAC 2023 en Algérie a stupéfait un Algérien de France, qui se trouve actuellement dans le pays.

« Ils ont une méthode de triche que je n’ai jamais vue, même dans les films. Ils mettent des écouteurs Bluetooth dans leurs oreilles, et qui sont reliées à un boîtier. Le son sort par les écouteurs qui sont mises tout au fond de l’oreille. Je n’arrivais pas à y croire. J’ai fait le test avec un candidat et ça a marché », a déclaré l’Algérien de France, visiblement choqué.

La révélation de cette technique de triche choquante souligne l’ampleur du défi auquel sont confrontées les autorités algériennes pour préserver l’équité et la légitimité des examens. La triche est un problème récurrent dans de nombreux pays et constitue une menace sérieuse pour le système éducatif.

@dnalgerie

BEM, BAC – La triche en Algérie : un Dz de France choqué

♬ son original – Algérie vidéos

Récemment, Abdelhakim Belaabed, ministre de l’Éducation nationale, a annoncé lors d’une réunion à Alger, consacrée à la préparation des examens de fin d’année, la mise en place de nouveaux dispositifs de surveillance pour le BAC cette année. Des mesures strictes seront prises à l’encontre des fraudeurs.

Le ministère de la Justice a également annoncé des mesures « anticipatives » pour la prévention et la lutte contre les délits de triche et de fuite des sujets d’examens, notamment grâce aux technologies de l’information. Ces mesures ont été élaborées en concertation avec les services concernés, tels que la police et l’Office national de prévention et de lutte contre les crimes liés aux technologies de l’information.

Outre cela, les procureurs généraux demanderont des « peines lourdes » contre les personnes impliquées dans la compromission de la crédibilité des examens du BAC. L’objectif de toutes ces nouvelles mesures est de renforcer l’intégrité des examens afin de garantir des conditions optimales à tous les candidats, qu’ils soient scolarisés ou libres.

 

 

Lire également :

Lunaire ! Aéroport international d’Alger : une douanière devient la risée du Web (Vidéo)