Advertisement

Des douaniers et des fonctionnaires de l’aéroport international d’Alger se trouvent au cœur d’une grosse affaire d’importations douteuse. Ces derniers répondront aux accusations portées contre eux à partir du 10 juin prochain, date prévue pour l’ouverture du procès de ladite affaire. 

Le tribunal correctionnel de Draa El Beida, à Alger, ouvrira prochainement le procès d’une grosse affaire concernant des importations douteuse. Une affaire qui implique 11 individus dont la plupart sont des douaniers et des fonctionnaires exerçant au sein de l’aéroport international Houari Boumediene. L’entreprise Ziryab, spécialisée dans l’import-export, est également poursuivie en sa qualité de personne morale.

Ce beau monde est poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation dont celui relatif au le délit d’importation avec un faux permis et violation la législation concernant la circulation des devises et des capitaux de et vers l’étranger

Selon le journal arabophone Ennahar, qui a rapporté l’information jeudi 12 mai, le dossier a été ouvert par les services de sécurité il y a plusieurs mois. Une enquête a aussi été ouverte suite à des informations leur parvenant faisant état de l’importation douteuse d’objets comme des caméras, des téléphones portables, des montres connectées entre autres articles.

Des marchandises importées des Émirats

Cette marchandise a été importée des Émirats arabes unis sans autorisation préalable des autorités compétentes et sans qu’elle ne soit déclarée. Il s’est avéré, conclut l’enquête, que ladite entreprise a fait rentrer illicitement ces objets en Algérie avec l’implication de ces agents douaniers et employés de l’aéroport d’Alger.

Un marché a été conclu entre les parties pour que les employés de l’aéroport se chargent de faciliter le passage de ces articles au niveau de l’aéroport en prenant le soin d’éviter les différents contrôles, dont le scanner. Mieux, les fonctionnaires soupçonnés dans cette affaire se sont engagés à cacher la marchandise dans les magasins réservés à la compagnie aérienne Air Algérie. Il est clair que cette affaire n’a pas encore révélé tous ses secrets, mais ça ne saurait tarder, puisque le procès est prévu à partir du 10 juin prochain.


Source : Observalgerie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici