Actualité algérienne – L’ombre d’une nouvelle fermeture des frontières algériennes semble encore une fois planer. Ce qui inquiète au plus haut point les membres de la diaspora, qui espéraient une reprise totale des vols, avec un assouplissement des restrictions, au cours du mois de juillet.

Advertisement

En effet, le Professeur Ali Halassa, spécialiste en pneumologie et membre du comité scientifique en charge du suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus en Algérie a tiré la sonnette d’alarme, ce dimanche 06 juin, au sujet de la situation sanitaire prévalant actuellement en sol algérien. « La situation sanitaire en Algérie est peu reluisante. On est classés en zone rouge, suite à la récente hausse fulgurante du nombre de nouveaux cas positifs à la Covid-19.», a notamment affirmé le Pr Halassa lors de son passage sur le plateau de l’émission Echourouk Morning.

« Plusieurs services au sein des hôpitaux ont été entièrement réquisitionnés à l’accueil du nombre élevé des personnes contaminées au Coronavirus. Cette situation est due au relâchement constaté au cours du mois de Ramadan dernier et lors des deux jours de l’Aid El Fitr.», a-t-il amèrement regretté.

De même, le Professeur Kamel Djenouhat, président de la société algérienne d’immunologie a manifesté son inquiétude face à la hausse des nouvelles contaminations au Coronavirus. « Je tiens à vous signaler que certaines personnes ont contracté le virus à trois reprises consécutives. Pour ce qui est des nouveaux cas enregistrés, lors de ces derniers jours, je tiens à préciser que ceux-ci ont été principalement causés par les différents variants.», a précisé le spécialiste algérien, ce même jour, sur Echourouk News.

Face à ces multiples mises en garde formulées par les spécialistes, les ressortissants algériens établis dans les quatre coins du globe n’ont pas hésité à manifester leurs vives inquiétudes face à cette situation, sur les réseaux sociaux. Appréhendant à l’occasion une éventuelle fermeture des frontières algériennes.

Lire aussi : Une nouvelle fermeture des frontières algériennes n’est pas à écarter : ce qu’a dit le Chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune à ce sujet 

Tebboune n’écarte pas une nouvelle fermeture des frontières algériennes

La forte dégradation de la situation sanitaire en Algérie pourrait bien conduire les décideurs algériens à procéder à la fermeture des frontières algériennes. C’est ce qu’avait même laissé entendre le Président algérien Abdelmadjid Tebboune, il y a quelques jours. « Si nous avons fermé les frontières, ce n’est pas pour sanctionner la population, mais pour la protéger », avait-il affirmé. « Le virus est là, et à tout moment, les chiffres peuvent remonter. Si cela arrive, les Algériens nous en voudront d’avoir commencé à rouvrir les frontières. Et si la situation se dégrade, nous refermerons », avait-il mis en garde.

Lire également :

Ouverture des frontières françaises : que va-t-il changer pour les ressortissants algériens ?

Advertisement