Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Visas et Voyages

Faillite pour des compagnies opérant des vols vers l’Algérie en 2023 ? Les prévisions de l’IATA

Published

on

Compagnies vols Algérie

Immigration – Algérie Visas et Voyages – Plusieurs spécialistes ont fait état de grosses difficultés auxquelles seraient confrontées des compagnies aériennes opérant des vols avec l’Algérie. Certains sont même allés jusqu’à prédire une faillite pour certains transporteurs aériens. Qu’en est il au juste ? 

La réponse à ladite question est non ! Suite à la suppression de toutes les restrictions sanitaires sur les vols de et vers l’Algérie et à la baisse sensible des prix des billets d’avion pratiqués par les compagnies aériennes sur leurs vols, la demande a fortement augmenté, ce qui a donc impacté positivement la rentabilité.

L’Association du transport aérien international (IATA) s’attend d’ailleurs à un retour à la rentabilité de l’industrie aérienne mondiale en 2023, avec un « petit » profit net de 4,7 milliards de dollars? alors que les compagnies aériennes continuent cette année de réduire les pertes résultant des effets de la pandémie de Covid-19 sur leurs activités.

En 2023 selon l’association représentant plus de 300 compagnies aériennes assurant 83% du trafic mondial, ces compagnies devraient afficher un bénéfice net de 4,7 milliards de dollars, soit une marge bénéficiaire nette de 0,6%. Il s’agirait du premier bénéfice de l’industrie à l’échelle mondiale depuis 2019, quand elle affichait 26,4 milliards de dollars (marge bénéficiaire nette de 3,1%). Cette année en revanche, les pertes nettes des compagnies aériennes devraient s’élever à 6,9 milliards de dollars (une amélioration par rapport à la perte de 9,7 milliards de dollars pour 2022 dans les perspectives de juin de l’IATA). « C’est nettement mieux que les pertes de 42,0 milliards de dollars et 137,7 milliards de dollars qui ont été réalisées en 2021 et 2020 respectivement », souligne l’IATA. Ajoutant que cette amélioration attendue intervient malgré les incertitudes économiques croissantes alors que la croissance du PIB mondial ralentit à 1,3% (contre 2,9% en 2022).

Malgré les incertitudes économiques, il existe « de nombreuses raisons d’être optimiste pour 2023 », signale l’IATA. La baisse de l’inflation des prix du pétrole et la poursuite de la demande refoulée devraient aider à maîtriser les coûts alors que la forte tendance à la croissance se poursuit. Dans le même temps, avec des marges aussi minces, « même un changement insignifiant de l’une de ces variables a le potentiel de faire basculer la balance en territoire négatif. La vigilance et la flexibilité seront essentielles », prévient Willie Walsh CEO de l’IATA.

Lire également :

Coup de théâtre : une grosse embrouille aurait éclaté entre un pilote d’Air Algérie et un mécanicien !

Trending