Voyages et immigration – Le programme des vols entre l’Algérie et la France mis en pratique dans le cadre de la réouverture partielle des frontières algériennes se poursuit en ce mois d’octobre.

Advertisement

L’importante demande sur les vols à destination de l’Algérie depuis la France persévère toujours malgré la hausse du nombre de liaisons entrée en pratique le 28 août dernier. Les billets d’avion sont rapidement pris après leur mise en vente, et ce, à des tarifs jugés extrêmement élevés. En effet, plusieurs polémiques ont éclaté dernièrement au sujet des prix et les membres de la diaspora n’ont pas hésité à critiquer virulemment les compagnies aériennes sur les réseaux sociaux.

Sur les 48 liaisons opérées avec la France, 24 sont assurées par la compagnie nationale Air Algérie. Les 24 autres sont partagées entre les compagnies françaises Air France, Transavia et ASL Airlines ainsi que la compagnie espagnole Vueling Airlines. Pour Air Algérie, tous les vols prévus pour ce mois d’octobre sont complets. Le porte parole de la compagnie, Amine Andaloussi a déclaré au média spécialisé Visa Algérie que « ce sera pareil pour le mois de novembre. Il n’y a déjà plus beaucoup de places et dans les deux sens ».

Vols France Algérie en octobre : les vols complets même chez les compagnies françaises ?

Afin de satisfaire la forte demande et maximiser leurs revenus, les deux compagnies françaises Air France et Transavia ont décidé d’opérer leurs vols avec les plus gros appareils de la flotte du groupe Air France KLM. Il s’agit des Boeing 777-300 pouvant transporter entre 468 et 472 passagers. Ces appareils sont habituellement utilisés pour les vols long courrier.

Cette stratégie semble bien fonctionner puisqu’il ne reste jusqu’à présent qu’un seul billet au prix de 786 euros à bord du vol en aller simple vers l’aéroport d’Alger programmé le 28 octobre à 9h30 chez Air France. Pour Oran, aucune place n’est encore en vente. Contrairement à la compagnie nationale, Air France n’a pas encore été autorisée à poursuivre son programme au mois de novembre prochain.

Pour la low cost Transavia, tous les vols sont complets, qu’ils soient à destination d’Alger, de Constantine ou d’Oran. Ladite compagnie utilise également les Boeing 777-300 d’Air France et transporte un nombre important de voyageurs. La situation est la même pour son homologue ASL Airlines qui n’a aucune place de disponible. Malgré la mise en vente des billets pour le mois prochain, les deux compagnies n’ont pas encore reçu d’autorisations du gouvernement algérien pour opérer leurs vols.

Lire également : Vols Algérie – France : vers une nouvelle hausse fulgurante des prix des billets ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici