Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Actualité

France : Jean Luc Mélenchon propose un deal étrange à l’Algérie

Published

on

Mélenchon

Immigration – Algérie Visas et Voyages -La guerre entre l’Ukraine et la Russie a eu des conséquences graves sur l’économie mondiale. La France et l’Algérie, à l’instar des autres pays du monde, n’ont pas été à l’abri des retombées économiques du conflit. Pour Jean-Luc Mélenchon, les deux pays doivent collaborer sous un cadre égalitaire afin d’échapper à la crise. 

S’étant exprimé au sujet du déplacement d’Emmanuel Macron en Algérie lors des journées d’été de la France insoumise dans la Drôme, l’ancien candidat aux présidentielles de France, Jean-Luc Mélenchon a longuement critiqué le comportement du président de son pays, le traitant de « dominateur ». Un bilan négatif, donc, pour l’ancien député.

Pour le leader du Parti insoumis, l’équation est simple : l’Algérie paye plus cher ses céréales tandis que la France fait face au spectre d’une grave crise énergétique qui se profile, alors il suffit d’échanger les céréales françaises contre le pétrole et le gaz algérien, à un prix hors inflation.

Mélenchon : « troquer nos céréales contre le gaz de l’Algérie »

« Les Algériens, il leur manque des céréales, et 20% de ces céréales viennent de France. Par conséquent, on va les voir dans une bonne relation unitaire, égalitaire, respectueuse, en leur disant, écoutez : vous avez du pétrole et du gaz et nous on a des céréales. Alors on échange et on se le paye à prix hors inflation », a proposé Mélenchon.

Le politicien de gauche regrette qu’on n’ait pas tenu compte de sa proposition. « Monsieur se figure qu’on peut continuer d’aller à Alger, donner des ordres et que les gens vont les exécuter. Résultat, il est reparti une main devant, une main derrière, il n’a rien », a indiqué l’ex député européen.

Dans son intervention, Jean-Luc Mélenchon revient aussi sur une visite du ministre italien des affaires étrangères Luigi Di Maio en Algérie, ainsi que les échanges entre les deux pays sur le gaz. Un accord signé en avril a permis au pays de réduire sa dépendance au gaz russe. Emmanuel Macron arrive trop tard, selon le leader insoumis.

« Les Italiens sont venus avant, et les Algériens, comme ils font des affaires, ont dit : vous payez bien, ok on vous le vend. C’est une grosse erreur qui a été faite là », déplore Jean-Luc Mélenchon. Effectivement, l’Algérie a accepté d’augmenter ses fois vers ce pays à hauteur de 9 milliards de mètres cubes supplémentaires d’ici à 2023-2024.

En juillet, le groupe pétrolier Sonatrach a signé un contrat de 4 milliards de dollars avec d’autres compagnies étrangères, dont ENI (Italie), pour le développement d’un champ gazier dans le sud algérien destiné à augmenter encore l’approvisionnement de l’Italie.

Lire également :

Booba rend un vibrant hommage à l’Algérie et lance une pique (Vidéo)

Advertisement

Trending