Alors qu’il avait laissé planer le doute sur la poursuite de sa mission après la non-qualification en Coupe du Monde 2022, Djamel Belmadi a décidé de rester au poste de sélectionneur. Pourtant, le driver a sérieusement songé à partir. Mais il a fini par revoir son plan de carrière pour une raison “sentimentale”. Surprenant quand on connaît son tempérament inflexible.

Advertisement

Ce sont ses joueurs qui ont fait en sorte qu’il reparte pour un tour afin d’achever l’œuvre qu’ils ont commencée ensemble en septembre 2018. Les Fennecs avaient une qualification au Mondial à aller chercher et qui leur tendait les bras. L’équipe construite pas Belmadi pendant près de 4 ans dit avoir toujours besoin de lui pour explorer de nouvelles terres.

L’insistance des cadres

Et c’est Riyad Mahrez et certains cadres influents du vestiaires comme Bennacer, Slimani et Feghouli (même s’il est proche de la retraite) qui ont insisté auprès de lui afin qu’il les coache dans l’avenir. Il est clair qu’après tous les moments vécus ensemble, la cassure aurait été trop brutale. D’autant plus qu’inconsciemment, Belaïli & cie ne voyaient pas ce qui pouvait les empêcher de valider leur présence au Qatar. Notamment après le résultat positif ramené de Japoma lors du match “aller” du dernier tour des éliminatoires de CDM-2022.

Les Guerriers du Désert ont assuré à leur “commandant” qu’ils veulent toujours s battre sous ses ordres. Et comme lui aussi ne voulait pas rester sur cet échec, Belmadi a fini par écouter l’appel d’une partie du peuple qui souhaitait son maintien ainsi que l’insistance de ses poulains qui a fini par peser grandement dans sa démarche. Les premiers tests seront pour les éliminatoires de la CAN-2023 prévue en Côte d’Ivoire. Une étape qu’El-Khadra ne devra pas rater.


Source : La Gazette du Fennec

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici