Voyages et immigration – Le débat sur la possible levée de la mesure de confinement des voyageurs en Algérie est en cours depuis quelques jours, et plusieurs spécialistes se sont déjà montrés favorables à cette option.

Advertisement

Les frontières algériennes sont ouvertes depuis le début du mois de juin dernier, et les personnes qui souhaitent voyager à destination du territoire national doivent se soumettre à un protocole sanitaire strict. Celles-ci doivent en effet présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant la date de leur départ et observer un confinement de cinq jours dans un hôtel à leur arrivée en Algérie. Le montant des frais de cette période d’isolement a été fixé à 33.000 dinars, somme qui est à la charge exclusive des voyageurs. Toutefois, les étudiants et les personnes âgées à faible revenu sont exemptées du paiement de ces frais, qui dans leur cas sont pris en charge par l’État.

De leur côté, de nombreux spécialistes se sont montrés favorables à la suppression de cette mesure. Le Dr Lyes Akhamouk, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus a ainsi estimé que celle-ci « n’est plus nécessaire ». Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, autre membre dudit comité a quant à lui proposé de « faire signer aux passagers un engagement d’isolement et de restriction d’activité en plus d’un double dépistage au départ et à l’arrivée. C’est largement suffisant. ».

Levée du confinement des voyageurs en Algérie : une mauvaise idée ?

Toutefois, une levée du confinement des voyageurs en Algérie ne semble pas être une bonne idée au vu de la situation sanitaire que vit le pays ces derniers jours. Ce vendredi, le bilan des contaminations quotidiennes a atteint les 475 confirmés au cours des dernières 24 heures. Il est d’ailleurs à noter que c’est la première fois que l’Algérie dépasse les 400 cas quotidiens depuis plusieurs mois. Dans ce sens, un allègement des mesures sanitaires pour les voyageurs ne semble donc pas être à l’ordre du jour.

Selon le Pr Mohamed Belhocine, ces mesures ont d’ailleurs pour objectif « d’éviter d’importer un éventuel nouveau variant. ». « C’est essentiellement l’importation de variants qui fait peur aux gens et pas tellement l’importation de cas puisque des cas il y en a dans le pays. Bien sûr, l’importation des cas est importante mais je répète que le but de la manœuvre est de se protéger contre des situations nouvelles que nous n’avons pas encore vécues chez nous », a-t-il détaillé. Par conséquent, une levée de la mesure de confinement des voyageurs ne risque pas d’intervenir dans un avenir proche, puisqu’une telle décision ne ferait que renforcer le risque d’importer de nouveaux variants plus virulents qui pourraient rendre beaucoup plus difficile un contrôle efficace de la pandémie.

Lire également : Confinement des voyageurs algériens : l’avis du Pr Belhocine

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici