Voyages et immigration – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie a ajouté de nouveaux pays à son programme de vols, a indiqué le ministère des transports, ce jeudi 3 mars dans un communiqué.

Advertisement

La diaspora algérienne réclame depuis plusieurs mois le renforcement du programme de vols au départ et à destination du territoire national. Ces derniers jours, cette question est d’ailleurs revenue au cœur de l’actualité, alors qu’une crise de disponibilité des vols se profile à l’approche de la saison estivale.

Le ministre des transports, Aïssa Bekkaï a d’ailleurs évoqué la réouverture complète des frontières de l’Algérie il y a quelques jours. Invité du forum de la Radio nationale lundi 28 mars, le premier responsable du secteur a notamment parlé des prix des billets, en indiquant que ceux-ci allaient connaître une baisse avec une ouverture plus large de l’espace aérien national. Cette décision, a-t-il toutefois précisé, dépendra de plusieurs conditions, et principalement de l’évolution de la situation sanitaire. « Le comité scientifique a aussi son mot à dire sur le sujet », a déclaré M.Bekkaï.

Air Algérie : de nouveaux pays concernés par le programme de vols

Dans ce contexte, Air Algérie vient d’ajouter de nouveaux pays à son programme de vols, a annoncé le ministère des transports dans un communiqué rendu public ce jeudi 3 mars. La même source a précisé que le programme de la compagnie nationale allait intégrer deux nouvelles destinations à partir de la fin de ce mois de Mars. Les deux pays concernés sont la Mauritanie et le Sénégal, a expliqué le département de Aïssa Bekkaï.

Toujours selon la même source, Air Algérie desservira ces deux destinations à partir du 27 mars prochain, et ce selon le programme suivant :

  • Alger – Nouakchott : chaque mercredi
  • Nouakchott – Alger : chaque jeudi
  • Alger – Dakar : chaque dimanche
  • Dakar – Alger : chaque lundi

Notons toutefois que les deux pays ajoutés au programme ne font pas partie des principaux marchés d’Air Algérie. Les Algériens d’Europe devront, quant à eux prendre leur mal en patience en attendant une éventuelle décision de renforcement du programme, voire une réouverture totale des frontières de l’Algérie. Une solution qui, il faut le dire, devient de plus en plus urgente avec le programme actuel qui reste fortement réduit, d’autant plus que la situation sanitaire reste largement favorable à la fois en Algérie et à l’étranger.

Lire également : Algérie : Une nouvelle compagnie propose des vols avec l’Europe

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici