Maghreb actualité – L’Algérie s’est exprimée, ce samedi 12 décembre, sur la reconnaissance de la souveraineté du Maroc au Sahara Occidental. C’est par le biais de son ministère des affaires étrangères que le pays a commenté cette nouvelle, annoncée jeudi 10 décembre par Donald Trump.

Advertisement

En effet, l’Algérie a réagi à la reconnaissance de la souveraineté du Maroc au Sahara Occidental, annoncée par le président américain sortant, Donald Trump avant-hier jeudi. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le ministère des affaires étrangères a ainsi estimé que cette annonce « n’a aucun effet » sur l’avenir de la question sahraouie, qu’il a dit être une question de décolonisation. Pour le département de Sabri Boukadoum, l’annonce du président américain sortant « est contraire à toutes les résolutions de l’ONU, notamment celles du Conseil de sécurité sur la question du Sahara occidental ». La reconnaissance de la souveraineté du Maroc au Sahara Occidental « sape les efforts de réduction de l’escalade à tous les niveaux pour (…) convaincre les deux parties au conflit (…) de la nécessité d’engager un dialogue (…) sous l’égide de l’ONU » a également estimé le ministère des affaires étrangères.

Notons que ce communiqué du département de Sabri Boukadoum intervient quelques heures après la réaction du premier ministre, Abdelaziz Djerad, à l’annonce de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Le chef de l’exécutif algérien avait ainsi déclaré qu’« il y a une réelle volonté de faire parvenir l’entité sioniste jusqu’à nos frontières ».

Reconnaissance du Maroc au Sahara Occidental : quel impact en Algérie ?

Par ailleurs, notons que la décision de Donald Trump de reconnaître la souveraineté du Maroc au Sahara Occidental pourrait avoir un impact non négligeable en Algérie. Selon Sarah Yerkes, membre du programme de la fondation Carnegie au Moyen-Orient, cette reconnaissance risque notamment d’impacter les relations algéro-américaine. Selon la même experte, la décision du président américain sortant pourrait ainsi « compromettre considérablement » la relation entre l’Algérie et les États-Unis.

Mais outre la relation avec les USA, c’est surtout les relations algéro-marocaine qui pourraient le plus être impactées par cette annonce. La position des États-Unis pourrait en effet creuser encore plus le fossé entre les deux voisins, dont la relation est déjà difficile en raison de leurs positions divergentes sur le dossier du Sahara Occidental.

Lire également : Politique : nouvelle attaque du Maroc contre l’Algérie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici