Actualité algérienne – Le Ministère de la défense nationale (MDN) a apporté des précisions concernant une prétendue chasse à un sous-marin israélien qui aurait violé les eaux territoriales de l’Algérie.

Advertisement

L’information a largement circulé hier samedi et a même été reprise par plusieurs médias nationaux, dont le très sérieux El-Watan. L’armée algérienne aurait en effet pris en chasse un sous-marin israélien, qui se serait introduit dans les eaux territoriales de l’Algérie.

Selon le journaliste russe Darko Todorovski, qui est à l’origine de cette information, le submersible israélien aurait tenté d’espionner un exercice tactique des forces navales algériennes, qui a eu lieu le 29 septembre dernier.

« Au large des côtes algériennes, un sous-marin israélien de type Dolphin a tenté de suivre un lancement d’entraînement d’un missile de croisière Club-S depuis un sous-marin projet 636, mais il a été découvert et poursuivi par 2 sous-marins projet 636. Ils l’ont forcé à faire surface et à quitter la zone », a écrit le journaliste sus-mentionné sur son compte Twitter.

Sous-marin israélien dans les eaux de l’Algérie : le MDN dément

Le Ministère de la défense nationale (MDN) n’a pas été long à réagir à l’information faisant état de la présence d’un sous-marin israélien dans les eaux territoriales de l’Algérie.

« Des sites électroniques et certains titres de la presse nationale ont relayé une information selon laquelle des sous-marins relavant de nos Forces Navales auraient détecté et pourchassé un sous-marin étranger se trouvant près des eaux territoriales nationales, et ce, durant le déroulement de l’exercice naval combiné « Radaa 2021 », exécuté au niveau du polygone de tir naval de la Façade maritime Ouest en 2ème Région Militaire durant la période du 29 au 30 septembre 2021 », écrit le MDN dans un communiqué rendu public hier samedi sur son site web.

La même source a tenu à apporter « un démenti catégorique à l’ensemble de ces informations rapportées par ces médias et assure que ledit exercice naval, exécuté avec un grand succès par l’équipage du sous-marin « Djurdjura », n’a enregistré aucun incident et encore moins celui évoqué par ces médias. ».

La même source a en outre appelé les médias nationaux à « se rapprocher de ses services compétents pour s’assurer de la véracité de ce genre d’informations avant leur publication afin d’éviter d’induire en erreur l’opinion publique. », conclut le communiqué.

Lire également : Formation CAF du 21e siècle : vive polémique en Algérie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici