Advertisement

La relation entre Ruben Amorim, entraîneur du Sporting CP, et Islam Slimani va en se détériorant. L’attaquant algérien a été écarté pour le déplacement face au Boavista lundi (20h30). Décidément, la fin de saison s’annonce compliquée pour l’attaquant algérien.

Pour tenir Slimani à l’écart, Amorim est prêt à finir l’exercice sans avant-centre. En effet, le traitement réservé au Fennec ne semble pas avoir une explication rationnelle ou convaincante. Interrogé sur le joueur en conférence de presse d’avant-match ce dimanche, le technicien de 37 ans révélait que l’ancien pensionnaire de Leicester City “ne sera pas convoqué face au Boavisa. On va jouer sans avant-centre. On l’a déjà fait auparavant. Notamment la saison passée. Ma responsabilité et celle de Slimani ne sont pas les mêmes”.

L’un des deux devrait partir

Manifestement, la baisse de régime de Slimani serait due à la période de Ramadan. En tout cas, c’est ce que la story, postée jeudi, de SuperSlim laisse croire. “Sans manger, ni boire, je me suis toujours entraîné avec dévouement pour mon club. Et personne ne peut m’enlever ça”, avait écrit le fer de lance sur Instagram.

Une manière de communiqué qui a, décidément, envenimé -un peu plus- les choses. Cette tournure pourrait contraindre le buteur historique des Verts à changer de club dès la fin de la séquence 2021-2022… sauf si Amorim part après avoir réalisé une saison sans titre.

L’article Sporting CP: Slimani-Amorim, le point de non-retour est apparu en premier sur La Gazette du Fennec.


Source : La Gazette du Fennec

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici