Voyages et immigration – Bien que les autorités algériennes aient décidé d’alléger le protocole sanitaire mis en place, en annulant l’isolement obligatoire des voyageurs, la soumission de des derniers, y compris les personnes vaccinées, à un test de dépistage de type antigénique est toujours de mise, mais celle-ci se fait désormais à l’aéroport d’Alger. 

Advertisement

Ainsi, depuis la journée d’hier 28 juillet, les tests de dépistage se feront exclusivement au niveau des aéroports d’Alger, Oran et Constantine. Rappelons que, les voyageurs subissaient des tests de dépistage de la Covid-19 au niveau des hôtels réquisitionnés par les pouvoirs publics, pour l’accueil des passagers en provenance de l’étranger, et notamment de France.

Pour cela, l’aéroport d’Alger a aménagé tout un espace qui sera totalement dédié à cette opération d’envergure. « Suite à l’annulation de la quarantaine obligatoire dans les hôtels et dans le cadre de la lutte contre l’épidémie covid-19, la SGSIA a mis en place une salle équipée d’un laboratoire pour tester les passagers arrivés à l’aéroport d’Alger. Tous les passagers seront dépistés avant de rentrer chez eux.». C’est ce dont fait part la SGSIA, société en charge de la gestion de l’aéroport d’Alger.

Concernant le paiement des frais de ces tests de dépistage au niveau des aéroports d’Alger, Oran et Constantine, il est à signaler qu’il se fera au niveau des enceintes aéroportuaires. D’après des sources au sein de la direction de l’aéroport de la capitale algérienne, le cout de ces tests s’élève à 1600 dinars, soit l’équivalent de 10 euros au taux de change officiel.

Notons que, cette opération qui a démarré à Alger, devrait être également faite, aujourd’hui 29 juillet, sur les passagers du vol de la compagnie française Transavia qui atterrira à Oran, capitale de l’ouest algérien. Elle sera également appliquée demain sur tous les voyageurs à bord du vol Tunis Constantine.

Lire également : Voyages : l’Algérie de nouveau sur la liste rouge de l’UE ?

Advertisement