Advertisement

La localité de Boghni, dans la wilaya de Tizi-Ouzou dans la région de Kabylie, est sous le choc. Elle vient de perdre en effet un de ses enfants établis en France. Il s’agit d’un homme originaire du village d’Ath Koufi, qui a trouvé la mort à la suite d’un accident survenu dans la nuit du vendredi au niveau de la Foire de Trône à Paris.

Samedi 7 mars, la presse française a fait état d’un terrible incident survenu vendredi vers minuit, dans la Foire de Trône à Paris. Un homme âgé d’une quarantaine d’années a été percuté par une nacelle des montagnes russes sur lesquelles il travaillait, a-t-on rapporté. La victime a trouvé la mort sur le coup, ont indiqué les mêmes sources. Les sapeurs-pompiers qui ont envahi les lieux aussitôt alertés n’ont pu que constater le décès, ajoute-t-on encore.

Il s’est avéré que le défunt est un ressortissant kabyle originaire du village d’Ath-Koufi, dans la commune de Boghni à Tizi-Ouzou. C’est ce qu’a indiqué le dimanche 8 mai la chaîne Berbère Télévision et que confirment plusieurs sources originaires de la région. Cet Algérien répondait au nom de Ghilas Sayad.

Cette terrible nouvelle a attristé toute la région. Ils étaient par ailleurs des centaines d’internautes, issus de différentes régions du pays, à se manifester sur les réseaux sociaux pour exprimer leur douleur et exprimer leurs condoléances à la famille du défunt.

Il est à noter que les services de sécurités de Paris ont ouvert une enquête pour « homicide involontaire et travail dissimulé ». Les circonstances exactes du drame restent en effet toujours à établir. L’homme « a été percuté par un des wagons du manège dans des circonstances qui restent à établir », a expliqué à l’AFP un porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Source : Observalgerie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici