Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Visas et Voyages

« Un gang » derrière la pénurie des billets chez Air Algérie : des déclarations choc

Published

on

billets Air Algérie pilote Août

Immigration – Algérie Visas et Voyages – De graves révélations ont été faites au sujet des billets d’avion d’Air Algérie, par l’ancien député de l’émigration Noreddine Belmeddah. L’ex parlementaire a en effet proféré, par le biais d’une publication mise en ligne sur sa page Facebook, de graves accusations, en citant certains cadres au sein de la compagnie nationale.

« Pendant que j’essayais de comprendre ce qu’enduraient les membres de la diaspora algérienne, lorsqu’ils essayaient d’acquérir des billets d’avion, j’ai pu échanger avec des cadres exerçant au sein d’Air Algérie, et ils m’ont dit qu’il y avait un gang de mercenaires, qui sont tels des toiles d’araignées, qui réservent tous les billets pour ensuite les vendre à des intermédiaires.», a gravement accusé Belmeddah. « Deux jours avant le départ, ils relancent les ventes pour que l’appareil ne décolle pas presque vide et qu’ils ne finissent pas à la prison d’El Harrach et de Koléa », a-t-il ajouté. 

Magouilles sur les billets d’avion chez Air Algérie : Belmeddah lance un appel aux autorités algériens

Pour faire face à cette prétendue situation, l’ancien parlementaire a lancé un appel à l’égard des autorités algériennes. « Pour stopper ces crimes, il faut que le ministre du Transport demande aux services de sécurité de lancer une enquête, ainsi, ils vont découvrir l’incroyable », a-t-il préconisé.

Outre le transporteur aérien, Belmeddah n’a pas manqué également de tacler la compagnie maritime nationale, Algérie Ferries, pointant du doigt l’absence d’un représentant des Algériens en Espagne pour suivre de près tous les dépassements, notamment ceux qui surviennent de manière récurrente au port d’Alicante.

 

 

Par ailleurs, Abdelouahab Yagoubi, député de l’émigration a interpellé en date du 5 juillet dernier, via une correspondance, le premier ministre algérien, au sujet des prix élevés des billets appliqués notamment par la compagnie nationale Air Algérie« Je vous informe, Monsieur le Premier Ministre, que la communauté s’est réjouie de votre annonce de création de cette commission, comme je l’ai répété à maintes reprises avec les différents outils de contrôle dont dispose le parlementaire, pour faire la lumière sur le « secret » des tarifs aériens élevés. J’ai soumis le 05/10/2021 un rapport détaillé sur les difficultés rencontrées par les Algériens pour rentrer au pays, puis j’ai déposé un dossier pour la création d’une commission d’enquête parlementaire sur cette affaire, le 13/10/2021. Après que vous avez annoncé la création d’une commission d’enquête ministérielle en novembre 2021, j’ai saisi l’occasion du débat sur la loi de finances 2022 pour aborder ce sujet en expliquant et analysant la structure du prix d’un billet d’avion vers et depuis Paris, par exemple, sur la base du coût de référence international par heure de vol globalement applicable (pour un Boeing 737 ou un Airbus 330), je vous ai alors montré par les chiffres que le coût réel ne devait pas dépasser à l’international la valeur de 70 euros aller-retour.», explique l’élu dans sa lettre.

Lire également :

Voyages vers l’Algérie : un député s’emporte et clashe une compagnie française

Advertisement

Trending