Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Visas et Voyages

Une très mauvaise nouvelle pour l’ancien DG de l’aéroport d’Alger

Published

on

DG Aéroport Alger facilitations

Immigration – Algérie Visas et Voyages – Cette semaine, le procureur de la République près la cour d’Alger a requis une peine très stricte à l’encontre de Tahar Allache, ex président directeur général de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SGSIA), appelée plus communément « Aéroport d’Alger »

L’ancien DG de l’aéroport international d’Alger, Tahar Allache, qui a été évincé de son poste le 31 mai dernier, après 15 ans de service, est poursuivi en justice pour une affaire de corruption. « Dilapidation de deniers publics, abus de fonction et passation de marchés contraires à la réglementation », tels sont en effet les chefs d’inculpation retenus contre lui.
Bayşanslı Giriş
Il est à noter que Tahar Allache est impliqué dans une affaire de corruption dans le cadre de la réalisation de la nouvelle aérogare internationale d’Alger. Un projet estimé à plusieurs milliards de dinars algériens puisé dans le trésor public. Cependant, il n’est pas l’unique cadre de la structure aéroportuaire d’Alger à être poursuivi dans cette affaire.

En effet, d’autres complices ont également comparu dans le cadre du même procès. Des peines allant de 3 à 6 ans de prison ferme ont été retenues contre eux, a rapporté le journal arabophone Ennahar dimanche 9 octobre. Pour ce qui est de l’ex PDG, le procureur auprès de la cours d’Alger a requis une peine de 15 ans de prison ferme et une amende conséquente. Pour rappel, une peine semblable a déjà été requise contre Tahar Allache lors du procès qui s’est tenu, le mois de juin 2022, au niveau du pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed (Alger). .

L’ex DG de l’aéroport d’Alger plaide son innocence

Dimanche dernier, suite à la tenue de son procès en appel auprès de la cour pénale d’Alger, l’ancien cadre a contesté le verdict qui a été prononcé contre lui par le procureur. Malheureusement pour lui, la peine proposée par le magistrat du parquet à son encontre risque de ne pas être réduite, tel qu’il l’aurait souhaité.

Notons que, lors du premier procès de Tahar Allache, ce dernier a fermement nié toutes les accusations pesant contre lui, affirmant qu’il avait respecté la réglementation et la procédure administrative avant l’attribution du marché portant la réalisation dudit projet. Il avait également soutenu qu’il avait associé toutes les parties concernées dans les tractations et dans les décisions prises.

Lire également :

Transport de devises vers l’Algérie : une voyageuse narguée

Trending