Algérie – Le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid, s’est exprimé sur l’acquisition d’un vaccin anti Covid-19 par l’Algérie. Il a ainsi indiqué que le pays était déjà prêt à faire cette acquisition.

S’exprimant en marge de la journée nationale de lutte contre la résistance aux antimicrobiens, le ministre a révélé que l’Algérie avait atteint un « stade avancé » dans les négociations pour acquérir un vaccin anti Covid-19. « Nous allons acquérir le vaccin, quel que soit son prix. Son budget est déjà alloué, conformément aux instructions du président de la République », a-t-il déclaré.

Cependant, le ministre de la santé a affirmé que les autorités n’importeront un vaccin que si son efficacité est prouvée. D’ailleurs, plusieurs géants pharmaceutiques ont annoncé avoir développé des vaccins anti Covid-19. L’américain Pfizer a notamment révélé avoir mis au point un vaccin efficace à 90%. Des pays comme les États-Unis ont déjà commandé des quantités de ce vaccin, qui devrait être mis sur le marché d’ici la fin de l’année.

Vaccin Covid-19 en Algérie : le ministre évoque les statistiques

Sur un autre volet, Abderrahmane Benbouzid a également évoqué les statistiques de la pandémie de Covid-19 en Algérie. Dans ce sens, il a affirmé que les chiffres communiqués n’étaient « pas exactes ». Il a notamment expliqué ceci par le nombre limité de dépistages. Il a cependant affirmé que son département restait pleinement mobilisé dans la lutte contre la pandémie. « Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour contenir la situation », a-t-il affirmé.

Pour rappel, l’Algérie a enregistré, hier mercredi, son plus lourd bilan quotidien depuis le début de la pandémie de Covid-19 en mars dernier. Ainsi, pas moins de 1038 nouveaux cas ont été recensés, et ce malgré le durcissement des mesures de lutte. Le ministre de la santé a estimé que cette hausse était notamment due au non respect des mesures de prévention contre la maladie.

Lire également : Vaccin contre la Covid-19 : l’institut Pasteur d’Algérie monte au créneau