Actualité du transport aérien – Un syndicat d’Air Algérie est monté au créneau et menace la compagnie nationale, qu’il a accusée de n’avoir entrepris aucune démarche sérieuse notamment face à ses revendications salariales.

Advertisement

La compagnie aérienne nationale, Air Algérie est au cœur de nombreuses polémiques depuis maintenant plusieurs mois. Chez les algériens de l’étranger, les tarifs de ladite compagnie, mais également les retards et le manque d’organisation sur ses vols sont souvent pointés du doigt.

En plus de cet aspect, de nombreux voyageurs ont également dénoncé des pratiques scandaleuses de la part de certains employés d’Air Algérie. Il y a quelques jours, un voyageur algérien qui effectuait le trajet Alger-Paris avec escale en Italie a notamment affirmé avoir été empêché d’embarquer au prétexte qu’Air Algérie n’assurait pas le transport des bagages avec les compagnies low-cost en cas de vol avec escale.

Le député Abdelouahab Yagoubi avait également dénoncé, en décembre dernier, le refoulement de plusieurs passagers à l’aéroport d’Alger pour « des motifs infondés ».« De nombreux voyageurs se sont vu refuser l’embarquement sous de faux prétextes (…) par exemple l’absence d’une troisième dose (de vaccin, ndlr)), et d’autres arguments infondés », avait affirmé le représentant de la communauté nationale dans le nord de la France.

Air Algérie : un syndicat monte au créneau et menace

Dans ce contexte, un syndicat d’Air Algérie est monté au créneau et menace la compagnie nationale, qu’il a accusée d’ignorer ses revendications, notamment salariales. Il s’agit du Syndicat national des techniciens de la maintenance avions (SNTMA), qui avait déjà décrété un mouvement de grève il y a quelques jours.

Dans un communiqué rendu public en date du 16 janvier en cours, le SNTMA indique ainsi avoir tenu une réunion nationale en vue d’évaluer la situation de ses salariés, notamment en ce qui concerne leurs revendications. « Au cours de cette rencontre, il a été procédé à l’évaluation de tout ce que le syndicat a entrepris dernièrement, notamment en ce qui concerne les rencontres qui ont eu lieu avec différents directeurs et autres responsables du secteur. Ces rencontre ont été l’occasion de réaffirmer, une fois de plus, la nécessité d’investir dans le capital humain, en raison des effets positifs directs tant sur le plan individuel et collectif », lit-on dans le communiqué du SNTMA.

« Jusqu’à présent, nous n’avons pas vu de réponses sur le terrain qui reflètent les promesses (…) concernant les problèmes des salariés qui traînent depuis des mois, voire des années. », regrette ledit syndicat. « Cela ne correspond pas à la sensibilité du travail dans ce secteur, et nous oblige à tirer la sonnette d’alarme », dit encore le SNTMA qui affirme qu’il « ne saura aucunement être tenu responsable des conséquences de cette inaction vis-à-vis des employés de la maintenance ». Une menace claire de la part du SNTMA, qui ne précise toutefois pas les actions qu’il compte entreprendre.

Ce syndicat pourrait ainsi aller jusqu’à entreprendre un mouvement de grève, qui risque d’être préjudiciable aux vols d’Air Algérie avec l’étranger, et notamment avec la France. Le SNTMA n’a toutefois rien annoncé dans ce sens pour le moment.

Lire également : Vols avec l’Algérie : deux nouveaux pays ajoutés (officiel)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici