Maghreb actualité – Le premier vol entre Israël et le Maroc, qui a eu lieu hier mardi, a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux en Algérie. Le vol en question a d’ailleurs fait l’objet d’une importante campagne de propagande, notamment de la part des médias israéliens.

Advertisement

La compagnie aérienne israélienne El Al a effectué, hier 22 décembre, le premier vol direct entre Israël et le Maroc. Les deux pays avaient annoncé, le 10 décembre dernier, la normalisation de leurs relations diplomatiques. La première liaison aérienne entre l’État hébreu et le royaume chérifien n’a d’ailleurs pas manqué d’être fortement médiatisé, notamment du côté israélien. Le vol, qui a décollé de l’aéroport Ben Gourion en Israël pour se rendre au Maroc, a également suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux en Algérie.

Le journaliste controversé Edy Cohen, également conseiller auprès du premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, a notamment affirmé que l’avion en question avait survolé l’Algérie. « L’avion israélien d’El Al survole l’espace aérien algérien » avait écrit le journaliste controversé sur Twitter. Edy Cohen avait accompagné son message d’une image, montrant l’itinéraire supposé du vol, et qui passait au dessus de l’Égypte, de la Libye, de la Tunisie et de l’Algérie.

Le vol entre Israël et le Maroc a-t-il survolé l’Algérie ?

La publication d’Edy Cohen, reprise par des médias marocains et israéliens, n’a pas manqué de susciter la polémique en Algérie. Les internautes algériens ont notamment suivi l’itinéraire du vol via le site spécialisé Flight Radar, qui donne les itinéraires des vols à travers le monde en temps réel. L’avion d’El Al, qui a décollé de l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv vers 10h00, a en réalité suivi un itinéraire radicalement différent de celui indiqué par Edy Cohen.

L’appareil en question a ainsi suivi un itinéraire passant par le Sud de la Grèce et de l’Italie, et a survolé Palma de Majorque (Espagne) avant d’atterrir à Rabat vers 15h00. L’avion n’a donc pas survolé ni l’Algérie, ni son voisin tunisien, ni même l’Égypte qui entretient des relations diplomatiques avec Israël depuis plusieurs dizaines d’années.

Lire également : Ouverture des frontières Algérie Maroc : Saâd Eddine El Othmani s’exprime

Advertisement