Voyages et immigration – Alors que la question de la reprise des vols spéciaux d’air Algérie au mois d’avril reste posée, cette décision risque d’être compromise par les variants du Coronavirus qui commencent à gagner du terrain.

Advertisement

L’Algérie a fermé ses frontières depuis le 17 mars 2020 à cause de la pandémie du Coronavirus. Alors que le nombre des contaminations quotidiennes se maintient en dessous de la barre des 100 ce mardi 23 mars, plusieurs spécialistes craignent un regain de l’épidémie à cause des nouveaux variants du virus. En effet, l’Algérie a déjà détecté deux nouvelles souches de la maladie sur son territoire : le variant britannique et le variant nigérian.

Ces deux variants commencent d’ailleurs à gagner du terrain. Ce mardi, l’Institut Pasteur d’Algérie a ainsi annoncé la détection de 6 nouveaux cas du variant britannique. Concernant le variant nigérian, la même source a annoncé la détection de 13 nouveaux cas, essentiellement dans le Sud du pays.

Vols spéciaux d’Air Algérie : pas de reprise en avril ?

Ainsi, l’avancée de ces nouveaux variants risque de compromettre une éventuelle reprise des vols spéciaux d’air Algérie en avril. Les autorités algériennes ont, pour rappel, décidé de suspendre ces liaisons jusqu’au 31 mars prochain au moins, à cause justement des nouvelles souches du Coronavirus qui ont fait leur apparition dans le pays. Plusieurs spécialistes ont d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme quant au risque que pouvaient représenter ces variants.

C’est notamment le cas du Dr Mohamed Bekkat Berkani, qui a estimé que les autorités devraient temporiser avant de songer à une levée progressive des restrictions sur les voyages. « Le grand danger reste le variant. À l’heure actuelle, il est difficile d’envisager une ouverture avec la présence du variant », a-t-il déclaré dans un entretien accordé au site spécialisé Visa Algérie hier lundi. Notons que selon les données de l’Institut Pasteur d’Algérie, les variants britannique et nigérian sont désormais présents dans les wilayas d’Alger, Tizi-Ouzou, Béjaïa, Blida, Aïn Defla, Ouargla et Illizi.

Lire également : Vols de rapatriement en avril : la nouvelle donnée qui risque de pénaliser Air Algérie

Advertisement