Voyages et immigration – L’Union Européenne (UE) pourrait bientôt approuver les vaccins utilisés par l’Algérie, affirme ce jeudi le site spécialisé Schengen visa info. Un pas dans ce sens pourrait faciliter grandement les voyages pour les ressortissants algériens.

Advertisement

L’Algérie a partiellement rouvert ses frontières depuis le 1er juin dernier après plus d’une année de fermeture. Dans ce sens, des vols sont disponibles au départ et à destination de plusieurs pays étrangers. Pour les personnes voyageant vers l’Algérie, elles doivent se conformer à un protocole sanitaire strict. Elles doivent ainsi présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant leur embarquement, et se mettre en isolement dans un hôtel pendant cinq jours à leur arrivée sur le territoire national. Les frais de cette procédure, dont le gouvernement a fixé le montant à 33.000 dinars sont à la charge exclusive des voyageurs. Les personnes âgées à faible revenu et les étudiants en sont toutefois exemptés.

Concernant les voyages dans le sens Algérie-étranger, ils restent soumis aux conditions d’entrée des pays de destination. Le gouvernement algérien a en effet supprimé l’obligation d’obtenir une autorisation de sortie du territoire national qui était en vigueur pendant plusieurs mois. La plupart des pays de l’UE n’autorisent actuellement que les voyages essentiels pour les personnes en provenance d’Algérie. L’Espagne et l’Allemagne sont les seuls pays de cet espace qui acceptent les touristes algériens à l’heure actuelle.

Voyages vers l’UE : les vaccins utilisés en Algérie bientôt reconnus ?

Toutefois, cette situation pourrait prochainement changer, puisqu’il est possible que l’UE autorise bientôt les vaccins utilisés par l’Algérie pour les voyageurs souhaitant se rendre sur son territoire. Selon le site spécialisé Schengen visa info, la délégation de l’UE en Malaisie a en effet annoncé que les personnes vaccinées avec l’un des vaccins homologués par l’OMS seront autorisées à voyager vers le vieux continent. Il s’agirait là d’un premier pas avant l’élargissement de la liste des vaccins approuvés par l’Agence européenne du médicament, indique le même média.

Rappelons qu’actuellement, l’Agence européenne du médicament n’a approuvé que quatre vaccins. Il s’agit de Pfizer, Astrazeneca, Moderna et Johnson & Johnson. Parmi ces vaccins, seul Astrazeneca est utilisé par l’Algérie. Toutefois, des pays de l’Espace Schengen approuvent également des vaccins non-homologués par l’Agence européenne du médicament. C’est notamment le cas de l’Espagne, qui en plus des quatre vaccins précédemment cités reconnaît les vaccins Sinopharm, Sinovac et Serum Institute of India. Les deux vaccins chinois sont également approuvés par l’OMS qui reconnaît aussi les quatre vaccins homologués par l’UE. Le vaccin russe Sputnik V, largement utilisé en Algérie n’est en revanche reconnu par aucune de ces institutions pour le moment.

Lire également : Voyageurs algériens : l’UE met à jour sa liste des « pays sûrs »

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici