Algérie actualitéLa Présidence de la République algérienne a publié, via sa page Facebook officielle, un communiqué, aujourd’hui 29 octobre en début de soirée. La déclaration en question a traité de l’évolution de l’état de santé du président de l’Algérie.

« Après avoir effectué des examens médicaux approfondis dans l’un des hôpitaux les plus spécialisés d’Allemagne, l’équipe médicale du Président Abdelmadjid Tebboune est optimiste quant aux résultats des examens ». Tout en assurant que « son état de santé est stable et ne suscite guère d’inquiétude », lit-on notamment dans le communiqué de la Présidence de la République algérienne.

Tebboune a reçu plusieurs messages de soutien

Ensuite, la Présidence de la République algérienne a souligné, par le biais d’une autre publication sur le même réseau social, que le Chef de l’État algérien a reçu plusieurs messages de soutien. Ainsi, le président français Emmanuel Macron, le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, ainsi que la chancelière allemande Angela Merkel ont souhaité « un prompt rétablissement » à Abdelmadjid Tebboune.

Pour rappel, le Chef de l’État algérien avait été transféré, ce mercredi 28 octobre en Allemagne, en vue d’effectuer « des examens approfondis ». C’est ce que lui auraient préconisé ses médecins. Notons qu’avant son évacuation vers l’Allemagne, le Chef de l’Etat avait été mis en « isolement volontaire », depuis le 24 octobre, suite à la suspicion d’infection au Coronavirus de certains cadres au sein de la Présidence, puis transféré vers l’hôpital militaire d’Ain Naadja à Alger.

Par ailleurs, selon certaines informations circulant en Algérie, Abdelmadjid Tebboune serait atteint du Coronavirus. Il aurait été contaminé suite à l’infection de plusieurs cadres de la présidence algérienne. Cependant, il est à signaler que, les autorités algériennes n’ont ni confirmé ni infirmé cette rumeur, qui s’est répandue telle une trainée de poudre.

Lire également :

Tebboune hospitalisé à Aïn Naâdja : ce que l’on sait