Faits divers – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie a été éclaboussée par un nouveau scandale de vols de bagages à l’aéroport d’Alger. C’est en effet ce que rapporte le journal arabophone Ennahar dans son édition d’hier jeudi.

Advertisement

Selon la même source, les faits ont commencé lorsqu’une passagère d’Air Algérie, résidant dans la wilaya de Tiaret à l’Ouest du pays a déposé une plainte contre X à la suite de la disparition d’objets qu’elle transportait dans ses bagages. Les objets en question sont deux téléphones portables non utilisés que la victime a perdu à l’aéroport d’Alger, détaille la même source.

Suite à une enquête interne diligentée par les services de sécurité au niveau de l’aéroport d’Alger, un employé de la compagnie nationale a été arrêté. Ce dernier, suspecté d’être l’auteur du vol des deux téléphones a été licencié de son travail et est poursuivi devant la justice pour les faits qui lui sont reprochés.

Air Algérie éclaboussée par un nouveau scandale : de lourdes peines requises

Selon ce qu’a détaillé le média précédemment cité, le suspect principal est poursuivi en compagnie d’une autre personne, accusée de recel après que cette dernière ait acheté l’un des objets volés. Les deux mis en cause ont été présentés hier jeudi devant le tribunal de Dar El Beida d’Alger. Le suspect principal a ainsi nié catégoriquement les faits qui lui sont reprochés, déclarant que le téléphone qu’il avait vendu n’avait aucun lien avec les objets disparus des bagages de la victime. Le mis en cause a également ajouté qu’Air Algérie fait subir à ses employés une fouille minutieuse avant et après la fin de leur journée de travail.

Le deuxième mis en cause a quant à lui déclaré qu’il avait acheté le téléphone trouvé en sa possession chez un inconnu à Oued Semmar, et que l’objet en question était sous emballage. Suite aux déclarations des deux suspects dans ce nouveau scandale qui a une nouvelle fois entaché l’image d’Air Algérie, le procureur de la République près le tribunal de Dar El Beida a requis une peine de 3 ans de prison et 200.000 dinars d’amende à l’encontre du principal mis en cause, ainsi qu’une peine de 6 mois de prison à l’encontre de son complice avec confiscation des objets saisis.

Lire également : Perte de bagages : Air Algérie lourdement condamnée

Advertisement