Algérie Actualité – Faits divers – Les éléments de la Police des frontières (PAF) ont fait une grosse prise cette semaine à l’aéroport international d’Alger. Ils ont, en effet, mis la main sur une grande quantité de bijoux en or que transportait un ressortissant algérien qui arrivait d’un pays du Golfe.

Advertisement

Selon le quotidien Ennahar qui a rapporté l’information, la Police des frontières de l’aéroport d’Alger a saisi, jeudi 14 avril, près d’un kilogramme de bijoux en or sur un passager en provenance d’Arabie saoudite. Précisément 857 grammes de bijoux que les éléments de la PAF ont trouvés dans le bagage à main du passager.

La Police des frontières a saisi des bijoux en or et une somme d’argent à l’aéroport d’Alger

Aussi, le passager, originaire de la wilaya de Tamanrasset, détenait également d’une somme d’argent en dinars. Les Policiers ont trouvé exactement 180.000 dinars qu’ils ont saisis aussitôt. Ils procéderont aussitôt à l’interpellation de l’individu. Plus encore, conformément aux procédures de comparution immédiate (étant un flagrant délit), ils l’ont présenté devant le tribunal de Dar El Beïda, tout près de l’aéroport international d’Alger.

Selon la même source, de graves accusations sont portées à son encontre. La justice lui reproche une infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger. Il risque une lourde peine de prison, selon la réglementation. D’ailleurs, le procureur de la République a requis la peine de 18 mois de prison ferme. Une peine qu’il assortira à une amende double de la valeur de l’infraction.

Le passager arrêté à l’aéroport international d’Alger

Pourtant, le passager algérien a nié l’accusation de revente de et trafic. Il a affirmé qu’il vivait avec sa famille en Arabie saoudite depuis près de cinq années. Il n’a pas manqué de préciser que les bijoux importés n’étaient que des cadeaux pour les membres de sa famille. Et qu’il n’avait pas l’intention de les commercialiser, comme le font beaucoup d’Algériens qui entrent depuis Riyad ou Djeddah.

Visiblement, le procureur de la République près du tribunal de Dar El Beïda n’a pas cru le prévenu. En réalité, de nombreux revendeurs de bijoux procèdent de la sorte. Ils introduisent des objets en Algérie et ils n’hésitent pas à affirmer qu’il s’agit de cadeaux à offrir à la famille ou aux amis. C’est ce qui a traversé l’esprit du procureur de la République en faisant son réquisitoire. En attendant la décision du tribunal après délibérations.

Lire aussi : Remboursement chez Air Algérie : Bonne nouvelles pour les Algériens de France

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici