Voyages et immigration – Des passagers ont été refoulés, hier dimanche alors qu’il voulaient prendre un vol de la compagnie nationale Air Algérie à l’aéroport d’Istanbul en Turquie.

Advertisement

Une nouvelle polémique vient en effet de s’ajouter à la longue liste de celles qui entachent la réputation d’Air Algérie depuis quelques jours. Hier dimanche, des passagers ont été refoulés à l’aéroport d’Istanbul en Turquie alors qu’il souhaitaient prendre un vol de la compagnie aérienne nationale. Dans une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, les concernés affirment pourtant être en possession de billets retour depuis la Turquie, qu’ils ont acheté auprès de l’agence d’Air Algérie à Oran.

« J’ai un billet en règle que j’ai acheté à Oran, il y a des personnes âgées et des malades parmi nous, et ils ne veulent pas nous donner de solution », s’indigne ainsi un passager. « Nous avons acheté des billets en règle, et une fois ici ils nous laissent tomber pour prendre d’autres personnes qui achètent leur billet sous la table (en dehors de la procédure officielle, ndlr) », accuse un autre.

Passagers refoulés à l’aéroport d’Istanbul : Air Algérie apporte des explications

De son côté, Air Algérie s’est également exprimée sur le cas de ces passagers qui ont été refoulés à l’aéroport d’Istanbul. En réalité, ceux-ci possèdent bien des billets pour un retour dans le sens TurquieAlgérie, mais ceux-ci sont des billets aller-retour que les concernés ont acheté en juin dernier à Oran et concernent le vol AH 3017 de la compagnie nationale. Il ne s’agit donc pas du même vol opéré au départ de l’aéroport turc cette semaine, qui lui porte le numéro AH 3027.  « Air Algérie n’a pas vendu de billets du mois de juillet le mois dernier. Les segments mentionnés sur les billets montrés sur la vidéo correspondent aux vols du programme annuel sujet à l’approbation des autorités », a indiqué la compagnie nationale dans une déclaration accordée ce lundi au média spécialisé Visa Algérie.

« Avec la reconduction du même programme, seuls les vols déjà opérés au mois de juin ont été autorisés par les pouvoirs publics. Pour le cas [de ces passagers], il va falloir qu’ils trouvent des places sur le vol opéré actuellement », a-t-elle ajouté.

Il est d’ailleurs à noter que ce n’est pas la première fois qu’Air Algérie se retrouve au centre d’une polémique de ce genre. Il y a quelques jours, l’ex-député de l’immigration Noureddine Belmeddah a accusé la compagnie nationale d’avoir ouvert les réservations sur ses vols pour ce mois de juillet sans communiquer l’information sur ses canaux officiels. La semaine dernière, Air Algérie avait également été accusée d’avoir accordé un traitement de faveur à la chanteuse de Raï Cheba Zehouania qui aurait obtenu une place sur un vol au départ de Paris en usant de sa notoriété. Des accusations que la concernée a toutefois démenties ce lundi, en affirmant avoir « fait la queue et attendu comme tout le monde » au guichet d’Air Algérie.

Lire également : Vente des billets d’Air Algérie : voici la date et les lieux 

 

Advertisement