Voyages et immigration – Le gouvernement pourrait annoncer prochainement une augmentation des vols de la compagnie nationale Air Algérie à destination de la Turquie.

Advertisement

Les liaisons aériennes à destination de l’Algérie ont repris depuis le début du mois de juin dernier. Actuellement, le programme est constitué de 102 vols par semaine, au départ et à destination de onze pays.

La Turquie, qui fait partie des pays concernés par l’ouverture des frontières nationales bénéficie actuellement d’un total de huit vols par semaine. La compagnie nationale Air Algérie assure ainsi quatre vols alors que Turkish Airlines assure les quatre restants, et ce dans le cadre de l’application du principe de réciprocité.

Néanmoins, ce nombre de vols ne satisfait toujours pas la communauté algérienne basée en Turquie. Comme pour les autres pays concernés par l’ouverture partielle des frontières algérienne, les prix des billets au départ de la Turquie restent très élevés, surtout chez Turkish Airlines.

Une polémique a d’ailleurs éclaté à ce sujet il y a quelques jours, après que la compagnie turque ait mis en vente des billets à plus de 1000 euros en aller-simple sur la ligne Istanbul-Alger, alors qu’Air Algérie proposait les mêmes billets pour un tarif moyen de 500 euros.

Vers une nouvelle augmentation des vols d’Air Algérie

Dans ce contexte, le gouvernement pourrait décidé d’une augmentation du nombre de vols d’Air Algérie avec la Turquie. C’est en tout cas ce qu’a demandé le président de l’Association des entreprises des pays arabes-Turquie, Sabouhi Attar, qui a été reçu hier par le ministre des transports Aïssa Bekkaï.

Le ministère des transports, qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué, a assuré que les autorités du pays allaient étudier la possibilité de renforcer le programme de vols avec la Turquie, et ce « en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique de la pandémie de Covid-19. ».

Notons toutefois qu’avec l’apparition du variant Omicron en Algérie, la possibilité d’un renforcement du programme de vols reste peu probable. Le Pr Riyad Mahyaoui a d’ailleurs indiqué, hier mardi, que le comité scientifique avait recommandé le renforcement des contrôles aux frontières, avec notamment la généralisation de l’utilisation du Pass vaccinal. Celui-ci est, rappelons-le, déjà obligatoire pour les personnes voyageant vers le territoire national par voie maritime.

Lire également : Variant Omicron en Algérie : quel impact sur les voyages ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici