Actualité algérienne Un plan de reconstitution et de développement de la compagnie aérienne nationale Air Algérie a été étudié durant une réunion tenue mercredi dernier entre le ministre des Transports, Aïssa Bekkai et la direction générale d’Air Algérie.

Advertisement

Suite à la réunion présidée par le ministre des Transports Aïssa Bekkai avec les responsables de la compagnie, un communiqué a été publié présentant les grandes lignes d’un plan de développement d’Air Algérie.

Amine Mesroua, PDG par intérim de la compagnie nationale Air Algérie, a tout d’abord donné un aperçu général du développement le compagnie dans le futur et de la préparation de la période post-Covid-19, en « prenant en considération les changements majeurs dans l’activité de transport aérien aux niveaux local, régional et international ». Le PDG par intérim a également cité quelques mesures qui doivent être prises afin de conserver la place de la compagnie au niveau africain qui connait un accroissement remarquable dans tous les domaines dernièrement.

D’après le communiqué, les cadres et dirigeants de la société ont présenté les axes essentiels du plan de développement 2021-2025 que l’entreprise a l’intention de suivre, et qui a été tracé après une étude approfondie de ses points forts et ses points faibles, une analyse de la réalité du transport aérien mondial et de la situation des entreprises compétitives ainsi que l’analyse de sa structure, ses méthodes d’organisation, de travail…

Voici le contenu du plan proposé :

  • Le développement des lignes internes et le renforcement de la place de la compagnie sur le marché algérien.
  • Le renouvellement de la flotte pour permettre l’entrée sur le marché africain en évolution.
  • La révision des textes juridiques et réglementaires sur l’activité de transport aérien.
  • La restructuration de la compagnie en créant de nouvelles filières spécialisées dans les activités secondaires à l’aviation.
  • La création d’une société de maintenance avant le 31 décembre 2021 et une autre des services terrestres en 2022.
  • La coopération avec des organismes et des institutions ainsi que l’introduction de la technologie et de la digitalisation dans tous les services destinés aux clients afin de les améliorer et les rendre plus attrayants.

Le ministre des Transports, durant son intervention a insisté sur la nécessité d’établir des plans de développement progressifs sur le court, le moyen et le long terme avec des objectifs et une durée d’exécution précis. Il a également mis en avant les efforts déployés par Air Algérie durant cette période de pandémie.

Le ministre a ordonné aux dirigeants de la compagnie de prendre toutes les mesures nécessaires à la réalisation de ce plan et de lui présenter périodiquement les progrès réalisés.

Lire également : Aéroport d’Alger : ce qui manque au niveau de l’enceinte aéroportuaire 

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici