Actualité algérienne – Un navire d’Algérie Ferries a été le théâtre d’une intervention impressionnante de la police algérienne, selon une vidéo qui a largement circulé sur les réseaux sociaux.

Advertisement

La traversée Alger-Marseille, qui devait avoir lieu hier lundi à bord du Badji Mokhtar III d’Algérie Ferries, a connu un retard considérable. Le navire de la compagnie maritime nationale n’a en effet pu prendre la mer que ce mardi matin, soit avec environ 16 heures de retard.

En cause, une intervention impressionnante de la police algérienne sur le navire d’Algérie Ferries, comme on peut le voir sur une vidéo qui a largement circulé sur les réseaux sociaux ce mardi. La Brigade de recherche et d’intervention (BRI), spécialisée notamment dans la lutte contre le trafic de drogue et le crime organisé, a en effet quadrillé les alentours du Badji Mokhtar III à la fin de l’enregistrement des passagers.

Sur les images qui ont largement circulé ce mardi, on peut notamment constater la présence de plus d’une dizaine de véhicules, ainsi que d’un nombre important des éléments de la BRI qui ont investi le Badji Mokhtar III.

Selon le média arabophone El Bilad, cette intervention impressionnante à bord du navire d’Algérie Ferries avait pour but de déjouer une opération de transfert illicite de grande envergure. Le même média indique que les éléments de la BRI ont procédé au démantèlement d’un réseau qui s’apprêtait à transporter une quantité importante de produits alimentaires subventionnés pour les revendre en France.

Le média arabophone ne donne pas davantage de précisions en ce qui concerne cette opération, on ignore ainsi le nombre de personnes qui ont été interpellées. La direction de la sûreté de la wilaya d’Alger, dont dépendent les éléments qui ont mené l’opération n’a également pas communiqué à ce sujet.

Notons qu’il y a quelques mois, Algérie Ferries avait dénoncé des actes de « vol, dégradation, atteinte à la personne » qui ont eu lieu à bord de son navire El Djazaïr II, qui assure des traversées au départ et à destination de l’Espagne. Selon plusieurs passagers, les faits dénoncés seraient l’œuvre de « trabendistes », ces contrebandiers qui font entrer de nombreux types de marchandises depuis l’étranger, et ce en dehors du circuit officiel.

Lire également : Vols France-Algérie en Mars : des prix plus attrayants chez Air Algérie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici