Actualité algérienne– De nouvelles modalités et condition d’octroi de logements sociaux en Algérie, entreront prochainement en vigueur. C’est ce qu’a annoncé Kamel Nasri, ministre algérien de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville.

Advertisement

Intervenant, dans le cadre d’une séance plénière organisée à l’Assemblée populaire nationale (APN), le premier responsable du secteur de l’habitat en Algérie a déclaré que son département s’attelle, en ce moment, à modifier le décret exécutif datant de l’année 2008. Et ce dans le but de à garantir une attribution plus équitable, mais également plus objective d’appartements à caractère social. Notons que, le décret en question a trait aux règles et conditions d’octroi des logements sociaux en Algérie. Il aborde notamment des catégories de personnes éligibles à cette formule de logements. C’est ce que rapporte l’agence officielle Algérie Presse Service (APS).

Logements sociaux en Algérie : ce qui devrait changer

Il y a lieu de mentionner que, c’est la députée Badra Fakhri qui a interpellé le ministre algérien, concernant les conditions d’attribution des logements sociaux en Algérie. L’élue de la wilaya de Jijel, ville située à quelques 350 kilomètres à l’est de la capitale Alger, a mis l’accent sur l’obligation de la révision du salaire maximum permettant d’avoir accès à ce type de logement.

Suite à cela, Kamel Nasri s’est voulu rassurant. Il a affirmé, devant les parlementaires algériens, que son ministère est entrain de préparer des modifications à apporter au décret sus-cité. Parmi les changements à apporter, il a cité la révision du montant de la rémunération mensuelle maximale des personnes voulant bénéficier des logements sociaux.

Ainsi, le plafonnement du salaire maximal au montant du salaire national minimum garanti (SNMG), aussi dénommé SMIC, devrait être supprimé. Et ce vu le fait que « cela pose problème notamment pour les travailleurs touchant un salaire plus ou moins proche du salaire minimum », a déclaré à ce sujet le ministre algérien. Avant d’ajouter que, pour un meilleur plafonnement, son département réalisera une étude approfondie au plan social et une recherche scientifique basée sur des statistiques. Ce qui devrait ainsi élargir le nombre des personnes ouvrant le droit à un logement social.

Lire également :

Visas Schengen pour les algériens : de nouvelles mesures seront mises en place par l’Union européenne

Advertisement