Voyages et immigration – Les frontières aériennes algériennes sont ouvertes à sept pays depuis plus de trois mois. Des appels à l’ouverture totale des frontières ont été lancés depuis plusieurs jours. Est-ce donc une bonne idée de reprendre les vols depuis de nouveaux pays vers l’Algérie ?

Advertisement

Plusieurs appels à l’ouverture totale des frontières sont apparus ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Après les clients des compagnies de transport aérien, ce sont les députés qui prennent part à la tâche. Parmi eux, Abdelouahab Yagoubi qui s’est exprimé sur la situation hier sur sa page Facebook.

« Rien ne justifie de continuer à fermer les frontières terrestres et de ne pas reprendre toutes les liaisons maritimes et aériennes avec des capitales mondiales comme Londres, Montréal, Bruxelles, Genève, le Caire, Doha, Dubaï ainsi que plusieurs villes françaises comme Lille, Metz, Strasbourg, Mulhouse, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Nantes,… où les Algériens se trouvent en grand nombre » a-t-il écrit dans sa publication. « Pourquoi le gouvernement continue-t-il de restreindre aux algériens le droit fondamental (…) de circulation et d’aller et venir vers et depuis le territoire national ? » s’est-il interrogé par la suite.

Vols depuis de nouveaux pays vers l’Algérie : une bonne idée ?

Pour que les autorités répondent à l’appel à l’ouverture totale les frontières aériennes, quelques raisons ont été citées par le député Abdelouahab Yagoubi pour soutenir son point de vue.

Il pense qu’avec l’ouverture de toutes les frontières, un terme sera mis à « l’exploitation hideuse » des clients « dans les très rares aéroports d’où ils peuvent se rendre dans leur pays ». En effet, les citoyens algériens ont sévèrement critiqué les prix des billets d’avion proposés par les différentes compagnies de transport aérien. Une baisse des montants a été enregistrée mais les prix restent toujours élevés aux yeux des familles par exemple (un billet pour un aller simple est estimé à plusieurs centaines d’Euros).

De plus, seuls quelques aéroports sont en service. Les déplacements vers d’autres villes pour prendre l’avion augmentent les frais sans compter les escales nécessaires à plusieurs Algériens qui se trouvent dans des pays non concernés par l’ouverture des frontières comme le Canada par exemple. 

Enfin, les voyageurs ont rappelé que la situation sanitaire en Algérie est stable ces derniers temps. Le nombre de contaminations est toujours en baisse avec 262 nouveaux cas enregistrés hier samedi. Quant au nombre des vaccinés, il est en hausse avec plus d’un million d’Algériens qui ont reçu leurs doses depuis le début de la campagne de vaccination lancée par le ministère de la Santé. Selon eux, avec la mise en service de la fabrication du vaccin CoronaVac par le groupe Saidal prévue pour la fin du mois de septembre, toutes les conditions sont propices pour l’ajout d’autres vols au départ de nouveaux pays vers l’Algérie.

Lire également : Vols vers l’Algérie : Yagoubi appelle à l’ouverture de nouvelles lignes

Advertisement