Voyages et immigration – La question de l’annulation de l’obligation de confinement pour les voyageurs algériens continue de faire parler d’elle depuis quelques jours.

Advertisement

Les autorités algériennes, qui ont partiellement rouvert les frontières du pays depuis le 1er juin dernier, ont mis en place un protocole sanitaire strict pour les personnes en provenance de l’étranger. Celles-ci doivent ainsi présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant la date de leur vol, et se soumettre à une période de confinement de cinq jours à leur arrivée en Algérie. Les frais de cette procédure, dont le montant a été fixé à 33.000 dinars sont à la charge exclusive des voyageurs, avec toutefois une exception pour les étudiants et les personnes âgées à faible revenu, dont les frais sont pris en charge directement par l’État.

Cette procédure a d’ailleurs fortement été critiquée du côté de la diaspora algérienne, notamment à cause du fait qu’elle est imposée à tous les voyageurs, y compris ceux qui sont vaccinés. Les algériens de l’étranger ont également mis le point sur les frais supplémentaires liés à cette mesure, et qui contribuent à augmenter sensiblement le coût du voyage, surtout pour les familles nombreuses.

Annulation du confinement des voyageurs algériens : ce que l’on sait

Toutefois, le gouvernement s’apprêterait à annoncer l’annulation de la mesure de confinement obligatoire des voyageurs algériens dans les prochains jours. Selon le Dr Lyes Akhamouk, qui s’est exprimé sur la question lundi 21 juin, le comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19 aurait déjà donné son approbation pour la révision de cette obligation.

Toujours selon le même spécialiste, ledit comité scientifique aurait ainsi fait plusieurs propositions pour faciliter l’entrée des algériens dans leur pays. Cette instance sanitaire aurait notamment proposé l’annulation de l’isolement obligatoire pour les personnes en provenance des pays où la propagation du virus a été maîtrisée. Ceux-ci seraient ainsi soumis à la seule obligation d’effectuer un test PCR avant leur embarquement et lors de leur arrivée sur le territoire national. Le Conseil des ministres qui tiendra sa prochaine réunion périodique dimanche 27 juin devrait ainsi annoncer de nouvelles décisions dans ce sens.

De son côté, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du même comité scientifique précédemment cité, s’est montré favorable à la mise en place de mesures plus souples. Le même spécialiste a notamment mis le point sur les délégations sportives qui entrent en Algérie sur présentation d’un simple test PCR. « Pourquoi imposer un confinement aux algériens en provenance de l’étranger dans ce cas ? », s’est-il interrogé en suggérant de remplacer cette mesure par un engagement des voyageurs à s’auto-isoler dans un lieu de leur choix une fois arrivés sur le territoire national.

Lire également : Fin du confinement pour les voyageurs algérien : les propositions d’un spécialiste

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici