Voyages et immigration – Les autorités algériennes maintiennent toujours le suspense au sujet de l’augmentation du nombre de vols à destination de l’Algérie.

Advertisement

Malgré l’ouverture des frontières algériennes le 1er juin dernier, de nombreux citoyens se trouvant à l’étranger n’arrivent toujours pas à réserver un vol pour rentrer au pays. Ceci est notamment dû au nombre très réduit de vols à destination du territoire national. À titre d’exemple, la France qui compte la plus grande communauté d’algériens établis à l’étranger bénéficie actuellement de moins d’une dizaine de vols par semaine avec l’Algérie. La compagnie aérienne nationale assure ainsi deux liaisons au départ de Paris et une seule au départ de Marseille chaque semaine. Air France, ASL Airlines, Transavia et Vueling Airlines opèrent quant à elles un seul vol hebdomadaire chacune.

Face à cette situation, de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer une augmentation du nombre de vols vers l’Algérie. Plusieurs sources ont d’ailleurs fait état d’une décision dans ce sens qui devrait intervenir très prochainement. C’est notamment le cas du député de l’immigration Tawfik Khedim, qui a rencontré plusieurs responsables au cours des jours précédents avec lesquels il a abordé cette question.

Augmentation des vols vers l’Algérie : le suspense toujours maintenu

De leur côté, les autorités maintiennent toujours le suspense au sujet de l’augmentation du nombre de vols à destination de l’Algérie. Le Haut conseil de sécurité (HCS) qui s’est réuni ce mercredi sous la présidence du chef de l’État Abdelmadjid Tebboune n’a en effet annoncé aucune décision sur ce volet. La question de l’augmentation des voyages, et de l’ouverture des lignes maritimes n’est ainsi pour le moment toujours pas tranchée définitivement.

Pourtant, de nombreux arguments plaident en faveur d’une ouverture plus large des frontières algériennes. Sur le plan sanitaire, les autorités du pays ont pu constater le très faible taux de contaminations parmi les passagers en provenance de l’étranger, qui sont d’ailleurs majoritairement vaccinés dans leur pays de résidence. Selon le groupe public HTT, le nombre de cas positifs enregistrés a ainsi été de moins d’une dizaine sur près de 25.000 personnes confinées dans différentes structures hôtelières entre le 1er juin et le 26 juillet dernier. Ensuite, une augmentation du nombre de voyages permettra aux deux compagnies nationales Air Algérie et Algérie Ferries de sortir de la crise financière qui les a touchées de plein fouet après plus d’une année de fermeture des frontières.

Dans tous les cas, cette question reste désormais entre les mains du gouvernement d’Aymen Benabderrahmane, qui devrait se réunir dimanche prochain sous la présidence du chef de l’État Abdelmadjid Tebboune.

Lire également : Vols et vente des billets : un sénateur critique sévèrement Air Algérie

Advertisement