Voyages et immigration – Des algériens titulaires de visas ont exprimé ce samedi leur colère face au refus de leur accorder des autorisations de sortie de l’Algérie. Les concernés ont notamment fait part de leurs inquiétudes de voir leurs visas expirer du fait de cette mesure.

Advertisement

Plusieurs dizaines d’algériens titulaires de visas ont en effet organisé un rassemblement, ce samedi 24 avril, devant le siège du ministère de l’Intérieur à Alger. Les concernés ont notamment exprimé leur colère face aux refus systématiques de leur accorder des autorisations de sortie du territoire national. Le site du ministère de l’Intérieur,  sur lequel se fait la demande de ces documents, rend en effet des refus systématiques depuis maintenant presque deux mois. Dans le message de refus, le motif est toujours le même, à savoir les perturbations sur les vols à cause de la crise sanitaire.

Face à cette situation, les concernés ont fait part de leurs inquiétudes de voir leurs visas expirer faut d’avoir pu obtenir le fameux document. « Nous avons décidé de protester pour faire entendre nos voix auprès des hautes autorités du pays  », a notamment indiqué un citoyen cité par le quotidien arabophone Echorouk. Les concernés ont, dans ce sens, saisi le médiateur de la République, Karim Younes afin de trouver une solution à leur problème, d’autant plus que l’obligation d’avoir une autorisation de sortie a été annulée pour les voyageurs à destination des pays de l’espace Schengen, mais reste en vigueur pour les titulaires de visas accordés par d’autres pays.

Autorisation de sortie de l’Algérie : qui sont les algériens concernés ?

Par ailleurs, rappelons que l’autorisation de sortie de l’Algérie avait été instaurée il y a quelques mois pour plusieurs catégories d’algériens souhaitant voyager à l’étranger. Elle concernait notamment les personnes titulaires de visas de court séjour, dont les candidats au regroupement familial en France. Toutefois Les autorités ont décidé, à la fin du mois de mars dernier, de supprimer ce document pour les voyageurs à destination de la France.

Les titulaires de visas accordés par d’autres pays restent, quant à eux, toujours soumis à cette condition, et ce quel que soit le type de visa dont ils disposent. C’est dans ce sens que plusieurs dizaines d’algériens, dont des malades nécessitant une hospitalisation à l’étranger, se sont retrouvés bloqués en Algérie depuis plusieurs semaines. Avant la manifestation de ce dimanche, un citoyen dans la même situation avait déjà fait part de sa détresse alors qu’il nécessite une prise en charge médicale dans un autre pays. Il s’agit d’un jeune de 26 ans originaire de Béjaïa, souffrant d’une maladie cardio-vasculaire et qui attend toujours d’être évacué à l’étranger.

« Depuis qu’on a réussi à collecter la somme nécessaire (à sa prise en charge, ndlr), le 10 février dernier, on n’a pas cessé d’essayer d’évacuer Hamza. malheureusement on est tombés pile dans une période de perturbation des vols et des évacuations sanitaires », a notamment expliqué l’un des proches du concerné interviewé par Berbère TV. « Le 7 avril dernier, une délégation est allée au ministère de l’intérieur et a pu déposer une demande d’autorisation… 10 jours après, on n’a toujours pas de réponse (…) on espère de [l’État] de juste nous fournir une autorisation de sortie », a ajouté la même source.

Lire également : Autorisation de sortie du territoire algérien : tout ce qu’il faut savoir

Advertisement