Voyages et immigration – Le groupe Air France-KLM a apporté de nouvelles précisions au sujet des prix des billets sur ses compagnies, qui opèrent notamment à destination de l’Algérie.

Advertisement

Les algériens de France dénoncent depuis plusieurs mois les prix excessifs des billets à destination du territoire national. Depuis la réouverture partielle des frontières en juin dernier, les tarifs se maintiennent en effet à des niveaux très élevés. À titre d’exemple, il faut ainsi dépenser en moyenne 500 euros par personne pour un aller-simple sur la ligne Paris-Alger.

Face à cette situation, les députés de la communauté nationale dans l’Hexagone ont notamment saisi le gouvernement à plusieurs reprises. Abdelouahab Yagoubi, représentant de la diaspora algérienne dans la zone France-Nord, a notamment appelé à la réouverture complète des frontières nationales pour absorber la forte demande des voyageurs et permettre ainsi une baisse des prix.

Le premier ministre, Aymen Benabderrahmane avait également annoncé en novembre dernier la mise en place d’une commission d’enquête au sujet des prix des billets. Ladite commission n’a néanmoins pas encore rendu ses conclusions à l’heure actuelle.

Prix des billets vers l’Algérie : Air France apporte de nouvelles précisions

De son côté, le groupe Air France-KLM a également apporté de nouvelles précisions au sujet des prix des billets de ses compagnies, qui assurent notamment des vols à destination de l’Algérie. Le groupe franco-néerlandais a ainsi annoncé une augmentation de ses tarifs depuis le 10 janvier en cours.

La même source a indiqué, dans un message adressé à ses clients, qu’elle appliquait désormais une taxe « Carburant Aviation Durable » sur les vols de ses trois compagnies, à savoir Air France, KLM et Transavia au départ de la France et des Pays-Bas. Cette taxe est d’un montant de 1 à 4 euros pour les billets en classe économique et de 1,50 à 12 euros pour les billets en classe business, a précisé la même source. Le montant exact varie selon la distance et le temps de vol.

Avec cette nouvelle taxe, les prix des billets d’Air France et de Transavia à destination de l’Algérie devraient donc connaître une nouvelle hausse. Air France assure, rappelons-le, des vols vers Alger et Oran au départ de Paris. Sa filiale low-cost, Transavia, dessert quant à elle Alger, Constantine et Oran au départ de Paris, Lyon et Montpellier.

Lire également : Titres de séjour en France : les algériens premiers bénéficiaires

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici