Connect with us
istanbul escort

Algérie Actualité

Buzz / « Je n’aime pas le tourisme en Algérie » : le coup de gueule d’un jeune algérien (Vidéo)

Tourisme Algérie

Actualité algérienne – Le tourisme en Algérie n’est jamais à l’abri des coups de gueules car, en effet, comme chaque année à l’arrivée de l’été, les plages, considérées comme destination favorite des Algériens, ont été victimes du même chaos annuel.  A cause des « gangs des plages » la beauté du littoral algérien s’est, encore une fois, retrouvée gâchée.

En juin dernier, un exemple de cette anarchie s’est produit. Une violente bagarre a éclaté sur la plage des Canadiennes, à l’est de la Capitale. D’après ce qu’a indiqué le journal français Le Point, le Vendredi 15 Juillet, cette bagarre déclenchée mi-juin dernier impliquait deux « gangs des plages ». Des jeunes parkingueurs et d’autres, dont la profession consiste à louer des parasols, se sont affrontés ce jour là « dans une rixe hyperviolente », marquant une véritable guerre de territoire résolue « à coups de barre de fer, de chiens d’attaque, de couteaux et même de pistolets de détresse. », a précisé le média français.

Cette affaire est loin d’être le seul scandale survenu au niveau des plages algériennes qui sont chaque année soumises au diktat des « gangs des plages ». Entre cela et le comportement de certains vacanciers, les amoureux de la baignade se sont retrouvés incapable de profiter de leurs  vacances en savourant la beauté du littoral algérien.

Ainsi, un jeune citoyen algérien est monté au créneau, au cours d’un récent micro entretien organisé par la chaine Echo Tv, et a tenu des propos chocs. « Je n’aime le tourisme en Algérie. », a clairement signifié le jeune homme. « Quand je vais à la plage, les gardiens autoproclamés des parkings et les squatteurs des plages me découragent à l’avance », s’est il plaint, avec un ton mêlé de dégout et de sarcasme. « Moi, personnellement, j’aimerais bien voir un paysage sans pollution visuelle » a-t-il ajouté.

Outre cela, il a même listé tout ce qui le dissuadait d’accéder aux plages algériennes.« Des parasols de toutes les couleurs, des tentes de fortune improvisées avec des draps… ». « Ces gens qui viennent avec des chiens et des chevaux. Tu t’assois tranquillement avec ta famille et ils passent à côté sur leurs chevaux à vive allure… », a-t-il également déploré.

Lire également :

Réouverture des frontières terrestres algéro tunisiennes : les opérateurs tunisiens déçus !

 

Advertisement

Advertisement

Trending