Connect with us
istanbul escort

Algérie Visas et Voyages

Visas d’études en Algérie : Campus France au cœur d’une vive polémique

Campus France Algérie polémique

Actualité algérienne – L’organisme Campus France Algérie, chargé de la gestion des démarches d’études dans l’Hexagone est au cœur d’une vive polémique, suite à une publication sur sa page Facebook.

Des milliers d’étudiants algériens entament chaque année des démarches afin de continuer leur cursus dans des pays étrangers. La France, où réside la plus grande communauté algérienne à l’étranger, reste naturellement le premier pays de destination de ces personnes.

Ces deux dernières années, et à cause de la pandémie de Covid-19, les démarches chez Campus France Algérie se font entièrement en ligne. Les étudiants ne sont ainsi plus obligés de se déplacer vers le siège de cet organisme situé dans la capitale Alger pour le dépôt de leur dossier et l’entretien avec un conseiller. Il est en outre à signaler que cette année, les inscriptions sont arrivées à leur fin au mois de décembre dernier.

Campus France Algérie suscite une vive polémique

Toutefois, Campus France Algérie s’est retrouvé au coeur d’une vive polémique suite à une publication sur sa page Facebook officielle hier mardi. Cet organisme a en effet appelé les étudiants de la wilaya de Tizi-Ouzou qui doivent payer les frais de traitement de leur dossier à « éviter les agences Société Générale de Tizi Ouzou » et à « se diriger vers d’autres agences Société Générale. »

« Merci aux étudiants qui doivent payer les frais de dossier Études en France d’éviter les agences Société Générale de Tizi Ouzou et de se diriger vers d’autres agences Société Générale. Merci pour votre compréhension. », lit-on en effet dans le communiqué dudit organisme gouvernemental français. Cette publication a suscité une vive colère parmi les étudiants issus de cette wilaya du Nord de l’Algérie, en raison notamment de son manque de précision.
Les personnes concernées n’ont d’ailleurs pas manqué d’afficher à la fois leur incompréhension et leur colère suite à cette publication. En effet, Campus France ne précise pas s’il s’agit d’éviter le paiement au niveau des agences Société Générale de la ville de Tizi-Ouzou ou si cette décision concerne l’ensemble des agences de ladite banque dans cette wilaya.
« Un minimum de précision (…) ! Vous nous demandez de nous déplacer hors wilaya !? Encore une fois, pour une formalité ! vous êtes une agence qui devrait nous épauler, nous aider, vous êtes des prestataires de service qu’on paye cher, mais au final tout ce que vous faites c’est nous mettre des bâtons dans les roues. », s’indigne notamment un internaute. « Il n’y a aucune raison qui justifie ce genre de note, les agences Société Générale de Tizi Ouzou font partie de Société Générale Algérie, elles ont les mêmes moyens techniques et procèdent de la même façon », développe un autre.
De son côté, Campus France n’a pour le moment apporté aucune précision supplémentaire quant à ce communiqué. Les tentatives de Dnalgerie pour joindre cet organisme gouvernemental sont également restée infructueuses à l’heure où nous mettons en ligne.

Advertisement

Advertisement

Trending