Immigration -Algérie Visas et Voyages – Le Directeur général par intérim d’Air Algérie, Amine Debaghine Mesroua, figure parmi les personnalités les plus influentes de la région d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA), dans le secteur du tourisme. Selon un classement Forbes, le patron de la compagnie aérienne algérienne est 22e par les dirigeants les plus influents.

Advertisement

En effet, le patron d’Air Algérie fait partie des personnalités influentes et figure parmi des dirigeants d’entreprises activant dans la région MENA. Parmi ces personnalités, des dirigeants de compagnies aériennes, des responsables au niveau d’établissements hôteliers et dirigeants d’organisations internationales activant dans le secteur du tourisme.

Amine Debaghine Mesroua est 22e dans le Top 50 des personnalités les plus influentes du secteur du tourisme dans la région MENA. Il est devancé par les dirigeants des géants de l’aviation civile, en l’occurrence les patrons des compagnies Emirates et Qatar Airways. Ahmed Bin Saeed Al Maktoum et Akbar Al Baker sont, en effet, classés 1er et 2e de ce classement du magazine Forbes. De son côté, le patron de la Royal Air Maroc, Abdelhamid Addou arrive à la 33e place.

Forbes a nommé d’autres personnalités influentes aux côtés du PDG d’Air Algérie

Ce classement est un peu surprenant pour quelqu’un qui occupe son poste depuis à peine une année. Quelqu’un qui n’est même pas confirmé dans son poste, puisqu’il est toujours intérimaire depuis sa nomination en janvier 2021. Amine Debaghine Mesroua était conseiller de son prédécesseur, Bakhoucle Alleche. Il travaillait donc dans l’ombre et il a continué à agir dans la discrétion, même après sa nomination à la tête d’Air Algérie.

Le premier responsable de la compagnie aérienne algérienne est intérimaire et discret, et il est considéré comme influent. Quel rang va-t-il occuper dans ce classement quand le gouvernement le confirmera dans son poste ? A quel point, il sera influent quand il aura les coudées franches et la liberté de gérer le transporteur national avec toute la rigueur due ? Ce ne sera pas pour demain, mais si cela se concrétise, Forbes regardera mieux Mesroua.

Déjà, il est clair que la réouverture des frontières changerait le classement Forbes. Une réouverture qui favorisera, à coup sûr, l’augmentation du nombre de vols qu’Air Algérie va opérer. Et justement, c’est ce qui anime les débats ces derniers jours au niveau gouvernemental et parlementaire. Des débats qui vont certainement aboutir à une réouverture des frontières et une hausse du nombre des vols.

Lire aussi : Trafic de drogue, agressions, vols : Des “harraga” algériens font régner la terreur en France

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici