Voyages et immigration – Plusieurs jours après la réouverture partielle des frontières algériennes, la polémique ne cesse d’enfler au sujet des conditions de confinement obligatoire des voyageurs en Algérie.

Advertisement

Jointes par DNAlgérie, plusieurs personnes ont accepté de livrer des témoignages sur leur confinement obligatoire dans des hôtels en Algérie. Parmi ces passagers, on retrouve Sara. Jeune étudiante en France, celle-ci affirme avoir été exemptée des frais d’isolement après avoir fait la demande d’exemption auprès d’une représentation diplomatique algérienne en région parisienne. Elle a récemment achevé la période de cinq jours d’isolement dans un hôtel sis à Alger.

« En toute franchise, je suis pleinement satisfaite des conditions d’hébergement, malgré le fait que j’avais vraiment hâte de rentrer chez moi pour voir mes parents. Le personnel de l’hôtel était sympathique, les plats étaient bons, on n’était pas nombreux dans une chambre. Le seul bémol, c’est l’absence des gestes barrières. Personne ne portait le masque dans les espaces communs et dans la cour de l’établissement hôtelier. C’est le seul point négatif de cet isolement. ». C’est ce que nous a notamment confié la jeune fille, qui semblait être très émue, après avoir retrouvé ses proches. De même pour Amine, ingénieur en génie civil à Lille, au nord de l’Hexagone. Celui-ci semble avoir fortement apprécié son court séjour dans un hôtel à Oran.

De son coté, Mounir, cadre dans le secteur bancaire dans le sud de la France ne semble pas du tout partager le même avis que ses deux compatriotes. Isolé actuellement dans l’un des hôtels dédiés à cet effet à Constantine, le jeune homme semble désemparé par la situation qu’il est entrain de vivre. « Je trouve que le tarif du pack est assez élevé, eu égard aux prestations auxquelles on a droit ! L’hygiène laisse énormément à désirer. Par ailleurs, étant vacciné et ayant été testé négatif en France et également à mon arrivée en Algérie, je ne comprends pas du tout l’intérêt de ce confinement obligatoire pour les personnes qui sont dans le même cas que moi. », a-t-il amèrement regretté.

 Lire également :

Vols vers l’Algérie et la France : quelles sont les conditions de voyage ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici