Voyages et immigration – Le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures concernant le confinement des voyageurs algériens en provenance de l’étranger, a indiqué le premier ministère dans une note datée d’hier 4 juillet.

Advertisement

Les frontières algériennes sont ouvertes depuis le 1er juin dernier, et les autorités de ce pays ont instauré des mesures strictes pour les voyageurs algériens en provenance de l’étranger. Ainsi, ceux-ci doivent présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant la date de leur départ, et observer une période d’isolement de cinq jours à leur arrivée en Algérie. Les frais de cette procédure, dont le montant a été fixé à 33.000 dinars sont à la charge exclusive des voyageurs. Le gouvernement a néanmoins décidé d’exempter les étudiants et les personnes âgées à faible revenu du paiement de cette somme.

De leur côté, plusieurs spécialistes ont appelé à la levée de cette mesure de confinement. Le Dr Mohamed Bekkat Berkani s’est notamment interrogé sur l’utilité de mettre les voyageurs à l’isolement, alors que des délégations sportives entrent et sortent du territoire national sur présentation d’un simple test PCR. « On peut faire signer aux passagers un engagement d’isolement et de restriction d’activité en plus d’un double dépistage au départ et à l’arrivée. C’est largement suffisant. », a-t-il notamment proposé.

Confinement des voyageurs algériens : nouvelles mesures

Dans ce contexte, le gouvernement vient de prendre de nouvelles mesures concernant le confinement des voyageurs algériens en provenance de l’étranger. Lesdites mesures concernent toutefois uniquement les personnes voyageant avec des passeports diplomatiques, a indiqué le premier ministère dans une note datée d’hier 4 juillet.

« J’ai l’honneur de vous informer que nos citoyens porteurs de passeports diplomatiques sont désormais exemptés de la mesure de confinement au sein des structures hôtelières lors de leur entrée sur le territoire national », lit-on dans la note en question, qui a été adressée par le cabinet du premier ministre Aymen Benabderrahmane aux ministères de l’Intérieur et des Transports. « Les concernés sont tenus d’observer une période d’isolement de cinq jours à domicile », précise le même document dont Dnalgerie détient une copie.

Les personnes voyageant avec des passeports ordinaires restent pour leur part toujours soumises aux mêmes mesures que le gouvernement a instaurées depuis le 1er juin dernier. Ces personnes doivent ainsi s’isoler pendant cinq jours dans un hôtel réservé à cet effet, et subir un test de dépistage à l’issue de cette période. Les personnes qui se révéleraient positives lors de ce test verront leur période de confinement reconduite pour cinq jours supplémentaires.

Lire également : Annulation du confinement des voyageurs algériens : ce que l’on sait

Advertisement