Crise sanitaire – Le gouvernement d’Abdelaziz Djerad a annoncé, ce jeudi 22 avril, de nouvelles mesures concernant le confinement partiel à domicile en Algérie. Il est à noter que les dispositions de confinement sont encore en vigueur dans 9 wilayas à travers le territoire national.

Les services du premier ministre ont en effet annoncé, dans un communiqué rendu public ce jeudi, de nouvelles mesures concernant notamment le confinement partiel à domicile en Algérie. Dans ce sens, l’exécutif d’Abdelaziz Djerad a décidé de reconduire cette mesure dans neuf wilayas à travers le pays. La même source a annoncé la réduction des heures de confinement dans les régions encore concernées par cette mesure.

Dans ce sens, les mesures de confinement partiel seront désormais effectives de 00h00 à 04h00 du matin dans les neuf wilayas concernées, et qui sont : Batna, Biskra, Blida, Tébessa, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sidi Bel-Abbès et Oran. Il est en outre à noter que cette annonce du gouvernement intervient alors que le bilan des contaminations au Coronavirus connaît un léger rebond depuis le début de ce mois de Ramadan en Algérie. Ce jeudi, le bilan est en effet de 189 nouveaux cas et 9 décès. Ce léger rebond inquiète d’ailleurs les spécialistes, qui ont été plusieurs à tirer la sonnette d’alarme quant au risque d’une nouvelle vague de la maladie face au relâchement dans l’application des mesures de prévention parmi la population.

Nouvelles mesures sur le confinement en Algérie : qu’en est-il de la réouverture des frontières ?

Par ailleurs, rappelons que la fermeture des frontières algériennes, annoncée en mars 2020 dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Coronavirus, reste toujours en vigueur. En plus du maintien de cette mesure, les autorités algériennes ont également décidé, depuis le 1er mars dernier, de suspendre les vols de rapatriement d’Air Algérie. Face à cette situation, les algériens bloqués à l’étranger ont multiplié les appels pour leur permettre de rentrer au pays.

Ainsi, plusieurs algériens de la diaspora ont lancé une pétition sur internet à l’adresse du chef de l’État Abdelmadjid Tebboune, dans laquelle ils l’appellent à « ouvrir les frontières sous conditions (…) comme tous les autres pays ». « La communauté algérien souffre en silence et on ne peut supporter plus que ça », écrivent-ils. Dans le même sillage, La Coordination des associations de la société civile de l’immigration algérienne et des cadres algériens à l’étranger et en Algérie a également adressé une lettre au président algérien.

« Nous vous implorons (…), Monsieur le président, d’autoriser vos concitoyens de l’étranger à renter dans leur pays. Vos équipes seront certainement aptes à éditer des règles sanitaires (tests, isolement…) qui permettront ces voyages en toute sécurité et qui seront acceptées de bon cœur par tous », a écrit ladite coordination, qui insiste sur le fait que « bien que les conditions sanitaires ne soient toujours pas idéales, surtout en France ces temps-ci, la vaccination pour certains, les tests PCR pour tous, voire une période de septaine, permettent les déplacements entre de nombreux pays ».

Lire également : Algérie : voici les nouvelles wilayas concernées par le confinement