Algérie actualité– Les services du Premier ministre algérien, ont annoncé aujourd’hui 29 octobre, l’adoption de nouvelles mesures de prévention contre la Covid-19 en Algérie. Ainsi, les pouvoirs publics algériens ont décidé d’étendre le confinement partiel à domicile à neuf (09) wilayas supplémentaires.

Advertisement

En effet, les nouvelles wilayas concernées par le retour du confinement partiel à domicile, à partir de 23h jusqu’à 5h du lendemain, sont les suivantes : Bouira, Boumerdès, M’Sila, Ouargla, Médéa, Bordj Bou Arréridj, Tébessa, Tiaret et Biskra. Cette mesure sera appliquée, à partir de samedi 31 octobre 2020. Elle s’étalera sur une durée de quinze (15) jours. C’est ce qu’ont précisé les services du Premier ministre, dans un communiqué de presse relayé par la radio nationale algérienne. Ainsi, la liste des wilayas concernées par cette mesure, passe de onze (11) à vingt (20) wilayas.

Il y a lieu de souligner que, le gouvernement algérien a reconduit la mesure de confinement partiel à domicile, dans les villes dans lesquelles la mesure était déjà en vigueur. Dès lors, le confinement partiel à domicile, à partir de 23h jusqu’à 5h du lendemain, durera quinze (15) jours supplémentaires, à compter de la date du 31 octobre 2020, dans les villes de Batna, Bejaia, Blida, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Annaba, Constantine et Oran.

Confinement en Algérie : est-ce la seule mesure ?

En plus de la mesure du confinement partiel à domicile, les autorités algériennes ont décidé de maintenir l’interdiction des regroupements. En effet, le Premier ministre algérien a plaidé pour « le maintien de la mesure d’interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements », lit-on notamment dans ledit communiqué.

Notons que l’Algérie connait, ces derniers jours, une recrudescence continue du nombre de personnes contaminées au Coronavirus. La cause de la flambée des cas Covid-19 en Algérie serait le « relâchement de la vigilance qui ne contribue pas à la maitrise de la situation sanitaire ». C’est ce qu’estiment les services du Premier ministre algérien. Ainsi, les autorités algériennes n’excluraient pas le recours à des mesures plus dures, afin d’endiguer la pandémie du Coronavirus en Algérie.

Lire également :

Retour au confinement en Algérie : Bekkat Berkani s’exprime

Advertisement