Actualité– Le retour au confinement en Algérie n’est pas à exclure. C’est ce qu’a en effet déclaré le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19 dans le pays.

S’exprimant sur les ondes de la radio nationale, le Dr Bekkat Berkani a évoqué la récente hausse des cas de Covid-19 en Algérie. Dans ce sens, il a déclaré qu’un retour à un confinement partiel en Algérie n’est pas à exclure. La même source a précisé que, le cas échéant, un confinement partiel pourrait être déclaré dans les régions les plus touchées. Par ailleurs, le même membre du comité scientifique a déclaré que les personnels soignants étaient « visiblement épuisés ». Toutefois, il a appelé ces derniers à « se préparer de nouveau à l’afflux des malades, en cas de flambée des contaminations ».

Confinement en Algérie : a-t-il fait effet sur les cas de contaminations ?

Pour rappel, les contaminations au Coronavirus ont connu une hausse ces derniers jours en Algérie. Ainsi 276 nouveaux cas ont été enregistrés, selon le dernier bilan publié hier 26 octobre. Ce chiffre porte à 56.319 le nombre total de cas enregistrés depuis le début de la pandémie en Algérie. Pour ce qui est des décès, 8 personnes ont perdu la vie selon le bilan d’hier, portant ainsi à 1922 le nombre total des morts du Covid-19 en Algérie.

Toutefois, même si l’Algérie enregistre une hausse des contaminations, elle reste relativement épargnée par rapport à ses voisins. Ainsi, la Tunisie a enregistré, à titre d’exemple, plus de 3000 nouvelles contaminations entre le 23 et 24 octobre dernier. En outre, même si plusieurs experts estiment que l’Algérie reste épargnée par une deuxième vague du Coronavirus, les autorités sanitaires ont appelé à redoubler de vigilance face à la pandémie. De l’avis de plusieurs spécialistes, cette hausse est en effet grandement due à un relâchement de la population dans le respect des mesures de prévention.

Lire également :

Reprise des vols Algérie-France : Bekkat Berkani s’exprime