Crise sanitaire – L’Institut Pasteur d’Algérie a annoncé, hier jeudi, la découverte du variant nigérian du Coronavirus dans plusieurs wilayas. Il s’agit là du deuxième variant à faire son apparition dans le pays, après la souche britannique détectée il y a quelques jours.

Advertisement

L’institut Pasteur a en effet annoncé la détection du variant nigérian du Coronavirus en Algérie. « Dans la continuité des activités de séquençage des virus SARS-CoV-2 mises en place par l’Institut Pasteur d’Algérie dans le contexte de surveillance des variants circulant actuellement dans le monde, il a été procédé à la confirmation de sept (07) nouveaux cas de variant britannique et de treize (13) nouveaux cas de variant nigérian », a indiqué la même source dans un communiqué rendu public dans la soirée d’hier jeudi.

Toujours selon l’Institut Pasteur, le nouveau variant a été détecté dans cinq wilayas du pays, à savoir Alger, Tébessa, Souk Ahras, Ouargla et In Salah. Il s’agit là du deuxième variant de la maladie détecté dans le pays. Il y a quelques jours, le même institut Pasteur avait en effet annoncé la détection de plusieurs cas du variant britannique, qui selon des études serait 50 à 70% plus contagieux que la souche originelle du virus, qui avait fait son apparition en Chine à la fin de l’année 2019.

Variant nigérian du Coronavirus en Algérie : ce qu’il faut savoir

Le variant nigérian du Coronavirus, qui vient d’être détecté en Algérie, est une souche proche de celle du variant britannique. Il est actuellement présent dans 13 pays à travers le monde dont la France, qui est la principale destination européenne des algériens. Ce variant a également provoqué une vague de contaminations particulièrement virulente au Nigéria, où il a été détecté pour la première fois.

Selon des chercheurs de l’Université d’Édimbourg (Écosse), ce variant aurait les mêmes caractéristiques que le variant britannique, mais serait plus contagieux et plus résistant aux vaccins. Actuellement, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a pas classé cette nouvelle souche dans la liste des variants préoccupants, qui rassemble les souches britannique, sud-africaine et brésilienne de la maladie.

Lire également : Suspension des vols et variant britannique : Bekkat Berkani s’exprime

Advertisement