Actualité algérienne – Le gouvernement devrait annoncer de nouvelles mesures relatives à la gestion de la pandémie de Coronavirus en Algérie, qui connaît un rebond inquiétant depuis le début de ce mois de juillet.

Advertisement

L’Algérie fait en effet face à une nouvelle vague inquiétante de la pandémie de Covid-19. Alors que le pays enregistrait une moyenne de 350 contaminations par jours à la fin du mois de juin dernier, il a franchi la barre des 1000 depuis plusieurs jours. Ce samedi 24 juillet, le ministère de la santé a fait état de 1305 nouveaux cas et 16 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures. Il s’agit là d’un chiffre légèrement inférieur à celui d’hier vendredi, qui avait enregistré le nombre de contaminations quotidiennes le plus élevé depuis le début de la crise sanitaire en Algérie, avec 1350 nouveaux cas et 18 décès.

Face à cette situation, plusieurs spécialistes ont déjà tiré la sonnette d’alarme quant à la nécessité du respect des mesures de prévention contre la maladie, dont le port du masque et la distanciation sociale. De son côté, le gouvernement table sur la vaccination de la population pour enrayer la propagation du virus. Ce vendredi, l’Algérie a d’ailleurs réceptionné un nouveau lot de plus de deux millions de doses du vaccin chinois Sinovac.

Coronavirus en Algérie : de nouvelles mesures en vue

Toutefois, le gouvernement pourrait prendre de nouvelles mesures concernant la gestion de la pandémie de Coronavirus en Algérie. Ce samedi, la présidence de la République a annoncé que le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune allait présider demain la première réunion du conseil des ministre du nouveau gouvernement conduit par Aymen Benabderrahmane. La dégradation de la situation sanitaire dans le pays fera notamment partie des points qui seront abordés lors de cette réunion, a indiqué la même source.

La présidence de la République n’a pas donné davantage de précisions, mais la réunion de demain pourrait notamment voir l’adoption de restrictions plus strictes en ce qui concerne les déplacements entre les différentes régions du pays. Le renforcement des mesures de confinement, comme cela a été le cas pendant la deuxième vague de la maladie en novembre dernier n’est également pas à écarter.

Concernant les voyages, le gouvernement pourrait également décider un certain renforcement des mesure de contrôle des personnes en provenance de l’étranger, voire même la suspension des vols au départ de certains pays comme la Tunisie, qui vit actuellement une situation sanitaire difficile. La suspension totale des vols est tout fois à écarter, d’autant plus que le comité scientifique de suivi de la pandémie n’a pas estimé nécessaire de prendre une telle décision.

Lire également : France-Algérie : voici la date du prochain vol d’ASL Airlines

Advertisement